« Children Believe » pour un journalisme sensible à la protection des enfants

172 0

Au Burkina Faso, l’éducation est mise en mal du fait du contexte sécuritaire que traverse le pays. Ce sont plus de 2 398 écoles qui ont fermé avec plus d’un million de personnes déplacées internes, dont 60% sont des enfants. Dans un tel contexte, le droit à l’éducation, à la protection et à la participation des enfants nécessite des actions urgentes, adéquates, concertées et coordonnées. L’ONG « Children Believe » veut associer les journalistes dans sa lutte pour la cause des enfants et de leur éducation en particulier. Pour ce faire, elle a organisé un atelier de renforcement des capacités et de sensibilisation des hommes et femmes de médias ce jeudi 21 janvier 2021 à Ouagadougou.

Cet atelier  d’information et de sensibilisation entre dans le cadre des activités commémoratives de la journée internationale de l’éducation chez l’ONG « Children Believe » au Burkina Faso sous le thème  « Le droit à l’éducation en situation d’urgence ».

Son objectif est de susciter chez les hommes et femmes de médias un journalisme sensible à la protection et à la participation des enfants dans les prises des décisions leur concernant et ce surtout en situation d’urgence comme celle que connait le Burkina Faso.

Patrick Zongo, responsable communication à “Children Believe”

« Nous avons jugé nécessaire d’inviter et d’échanger avec les hommes et femmes de médias pour que ces personnes comprennent comment se traite chez nous la question de la protection et de la participation de l’enfant », explique Patrick Zongo, responsable de la communication à Children Believe.

C’est l’occasion de donner les informations et sensibiliser sur le droit des enfants en situation d’urgence et aussi de clarifier les concepts de Redevabilité Sensible à l’Enfant (RSE).

Patrick Zongo a souhaité que ces échanges suscitent chez les journalistes de l’intérêt,  à aller creuser davantage pour avoir des informations ou de poser les débats sur la cause des enfants.

Car la situation des enfants déplacés est préoccupante « On a des enfants qui devraient aller à l’école mais à cause de la crise, non seulement les écoles sont fermées mais on a des enfants qui ne peuvent pas avoir accès à l’école de leur communauté d’accueil », dit-il.

Certes, avec la crise il y a une croissance exponentielle des besoins et les défis sont énormes mais clame toujours Patrick Zongo, «ce n’est pas pour autant que l’enfant ne devrait pas aller à l’école ».

 « Children Believe » «st une ONG canadienne exerçant dans le domaine de la protection de l’enfant avec l’éducation comme secteur principal de l’organisation. Elle  existe au Burkina depuis 1987, avec des partenaires de mise en œuvre sur le terrain tels que OSADES, CREDO et bien d’autres.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *