Ouganda: la Haute Cour de justice ordonne la libération immédiate de Bobi Wine

161 0

 Assigné à résidence, avec une forte présence militaire autour de son domicile de la capitale Kampala, depuis la présidentielle du 14 Janvier 2021, l’opposant Bobi Wine vient de recevoir le soutien de la Haute Cour de justice de son pays qui a ordonné ce lundi 25 Janvier sa libération immédiate.

L’opposant et idole de la jeunesse ougandaise Bobi Wine après le rejet de la réélection du Président Yoweri Museveni à la tête de l’Ouganda depuis maintenant 35 ans, a été assigné à résidence  pendant une dizaine de jours.

Les autorités ougandaises avaient estimé qu’il planifiait une mobilisation de ses supporters contre le gouvernement pour contester les résultats présidentiels.

La décision de la Haute Cour de justice ougandaise ordonnant sa libération immédiate a eu pour conséquence le retrait des centaines de militaires et policiers aux portes de son domicile. Il reste toutefois sous surveillance.

Toutefois, les avocats de Bobi Wine disent être restés sur leur faim malgré cette décision d’autant plus que leur client pourrait être l’objet de mesures plus restrictives. Selon Me Benjamin Katana se fiant à des informations qu’il aurait reçues, Bobi Wine pourrait être mis aux arrêts aussitôt après sa libération, pour être accusé d’autres infractions puis être mis en détention provisoire. « Le but c’est de le mettre hors de circulation pendant un certain temps », interprète-t-il.

Bobi Wine et sa formation politique ont jusqu’au vendredi 29 Janvier 2021 pour déposer leur recours auprès de la Cour suprême. Cet exercice pourrait être difficile alors qu’ils rencontrent des difficultés pour rassembler les preuves de fraudes après les persécutions subies par les cadres de l’opposition et la mise sous scellé du siège du parti.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *