R. D. Congo: des pêcheurs congolais enlevés par des miliciens centrafricains

142 0

 Des pêcheurs de nationalité congolaise ne sont pas rentrés chez eux depuis le 18 Janvier 2021. L’alerte a été donnée ce lundi 25 Janvier 2021 par la société civile du Nord-Ubangi, en RDC. Ce rapt de pêcheurs congolais qui s’est produit dans la localité de Mogoro, proche de Gbadolite de l’ex-président Mombutu Séssé Seko, a été attribué aux miliciens anti-balaka de la Centrafrique.

A en croire le président de la société civile du Nord-Ubangi, ce kidnapping sort de l’ordinaire qui est que jusque-là ces miliciens anti-balaka positionnés de l’autre côté de la rive centrafricaine se contentaient de racketter les pêcheurs congolais et les libérer après une brève détention. Mais cette fois-ci, toujours selon son témoignage, les six pêcheurs ont été kidnappés sur l’îlot congolais de Pito et ramenés de l’autre côté de la frontière. En outre, explique encore le président de la société civile, un général auto-proclamé anti-balaka réclame en guise de rançon et par détenu des chèvres et une forte somme.

Au nombre de ces pêcheurs gardés dans la base arrière des anti-balaka de la localité de Yeu, préfecture de Basse-Koto, figurent deux mineurs, l’un de dix ans et l’autre de quatorze. Ces détails, selon RFI, émanent d’un septième pêcheur qui se serait échappé. Ce dernier évoque par ailleurs de mauvais traitements subis.

Les autorités provinciales tentent de rassurer l’opinion sur leur engagement à ramener leurs compatriotes. Les anti-balaka « n’ont pas les moyens de se ravitailler et ne vivent que des tracasseries infligées à ceux qui s’aventurent sur la rivière Oubangui», ont-elles déploré.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *