Madagascar : La société civile demande des comptes aux autorités à propos du vaccin contre le Covid-19

137 0

Pour quelles raisons le pays refuse-t-il toujours d’adhérer au projet mondial et gratuit de vaccination ? Pourquoi n’y a-t-il pas eu de concertation ? Ce sont, entre autres, quelques interrogations de la société civile aux autorités malgaches dans un pays qui connaît un regain de cas de Cocid-19. La population quant à elle ignore la mise au point d’un vaccin pour lutter contre cette pandémie.

Madagascar fait partie des 92 pays en développement à qui il a été proposé la participation à la « Covax Facility », une initiative mondiale d’accès à des doses subventionnées de vaccins contre le Covid-19. Fin Novembre 2020, la porte-parole du gouvernement malgache avait rejeté cette offre au profit du Covid-Organics, le remède traditionnel à base de plantes promu par le Président Andy Rajoelina.

Pour le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes, cet état des faits est peu rassurant comme il l’a exprimé sur RFI : « Aujourd’hui, on se rend bien compte que le risque de Covid-19 est toujours présent avec cette recrudescence des cas dans la Grande île et aussi avec le variant qui est présent en Afrique du Sud et dans toutes les îles voisines : aux Comores, à Mayotte, à la Réunion. Il y a donc quand même de fortes probabilités qu’il soit aussi déjà présent à Madagascar. Et pour préparer le pays dans la lutte contre le Covid-19, il y a les vaccins qui sont au cœur des enjeux. Pourquoi jusqu’à ce jour est-ce que Madagascar n’a pas adhéré à ce mécanisme Covax ? Quelles en sont les raisons ? Et quelles sont les alternatives par rapport à ça ? Il est quand même important que l’Etat clarifie clairement et publiquement sa position. Est-ce qu’on aura ou pas un accès facilité aux vaccins pour chaque citoyen ? Il faut que le gouvernement s’exprime et prenne en compte les besoins et les attentes de la population », s’est-il exprimé.

Se fiant aux propos de plusieurs bailleurs, l’équipe technique du ministère malgache de la Santé serait favorable au vaccin « mais le blocage vient du président de la République lui-même », selon les experts en santé du pays. « La présidence est-elle prête à payer les conséquences d’une 2e vague alors qu’on aurait pu avoir le vaccin ? » s’est interrogé l’un de ces experts.

Madagascar a enregistré 442 nouveaux cas de covid-19 la semaine passée avec 6 nouveaux décès officiellement du fait de cette maladie.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *