Rapport 2019 de la Cour des Comptes

Rapport 2019 de la Cour des Comptes : Plusieurs irrégularités constatées dans la gestion des fonds publics

185 0

La Cour des Comptes a rendu public le rapport de 2019 ce mardi 26 janvier 2021 à Ouagadougou. Le contrôle de gestion et de conformité de l’année 2019 a révélé plusieurs irrégularités dans des faits de gestion des structures de l’Etat.

Le rapport public 2019 de la Cour des Comptes fournit des éléments d’appréciation sur la manière dont les fonds publics ont été utilisés au cours de l’année concernée. Dans le cadre de cet exercice, la Cour des comptes a audité des opérations de l’Etat, des collectivités territoriales et des entreprises publiques.

Pour cet exercice, le Centre hospitalier régional de Koudougou gestion 2016 à 2018, le conseil régional du Centre-Est pour la période 2014-2017, la commune urbaine de Koupéla de 2015-2017, la LONAB de 2014 à 2016, la Chambre de Commerce de 2014 à 2016 , sont, entre autres, des structures que la Cour des Comptes a auditées en 2019.

Présentation du rapport 2019 de la Cour des Comptes
Présentation du rapport 2019 de la Cour des Comptes

En outre, le rapport a révélé plusieurs irrégularités dans des faits de gestion des structures de l’Etat, notamment au sein de la Loterie nationale burkinabè (LONAB). Ainsi, à la LONAB la cour a noté un non-respect de l’obligation d’élaboration des plans de passation des marchés avec des passations de marchés de gré à gré sans une autorisation préalable.

« Plusieurs contrats passés par la LONAB n’ont pas fait l’objet d’un appel à concurrence préalable et n’ont pas respecté les dispositions relatives à la procédure de gré à gré », indique le rapport.

En plus, la cour a noté une absence de suivi des financements accordés pour l’exécution de certains investissements. En effet, la LONAB a accordé des subventions à une association féminine pour l’achat d’une décortiqueuse moderne de riz et la construction d’un local d’une valeur de plus de 110 millions de F CFA  en 2014.

Ladite association n’a jamais pu bénéficier de ce fonds jusqu’en 2018

A écouter le Premier Président de la Cour des Comptes, Jean Emile Somda, la LONAB a subventionné plus 110 millions de F CFA pour soutenir une association de femmes dans le cadre de Bagrépole. Cependant, cet argent s’est retrouvé sur un compte bancaire de Bagrépôle et ladite association n’as jamais pu bénéficier de ce fonds jusqu’en 2018.

De même, le rapport révèle que « les pièces justificatives de plusieurs subventions accordées par la LONAB aux structures de l’Etat ne figurent pas dans les documents de cette institution ».

Concernant le cas du centre hospitalier régional de Koudougou, la Cour a constaté un disfonctionnement dans l’approvisionnement. Il s’agit, entre autres, une absence d’une démarche pour l’expression des besoins du centre hospitalier. Egalement, des mauvaises conditions de stockage et de conservation des produits et consommables pharmaceutiques.

Alors, la Cour des comptes a fait des suggestions en vue de l’amélioration de la gouvernance et de la gestion  financière et comptable.

Par ailleurs, Jean Emile Somda a indiqué que désormais la Cour des Comptes dispose d’une chambre fonctionnelle capable de poursuivre tout ordonnateur qui pose un acte de nature à faire perdre de l’argent public.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *