Collectivités territoriales au Burkina Faso : Les acteurs en atelier bilan à Ziniaré

400 0

Le programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC) a organisé le jeudi 28 janvier 2021 à Ziniaré, un atelier bilan et de partage d’expérience sur le processus gestion-entretien-maintenance mis en œuvre avec les collectivités territoriales.

Rendre les communes et les régions capables de fournir de meilleurs services publics, améliorant l’accès équitable et égal aux services de base pour les hommes et les femmes en facilitant les activités économiques, tel est l’objectif de ce programme qui est aux côtés du Burkina Faso depuis 1992.

Plus de vingt-six communes et quatre régions du Burkina bénéficient de l’assistance de ce programme financé par la coopération Suisse.

Aïcha Yara, chargé de programme gouvernance et démocratie de la DECAP, a expliqué que le programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC) soutient l’institutionnalisation du processus de gestion-entretien-maintenance dans les collectivités territoriales partenaires “en vue de sauvegarder durablement les investissements réalisés dans un bon état de fonctionnement“.

Et ce, afin d’améliorer la qualité du service public et optimiser le financement durable des investissements.

Ce processus s’est construit depuis 2016 à travers la mise en place de dispositifs institutionnels, notamment les comités de gestion-entretien-maintenance et l’élaboration des outils de planification que sont les secteurs prioritaires de l’eau, de la santé et de l’éducation mais aussi les plans d’entretien consolidés (PEC)“, a-t-elle poursuivi.

“Importance capitale”

Également, Aïcha Tchombiono Yara a fait savoir que cet atelier est une priorité car il servira à jeter les bases de la deuxième phase du processus de capitalisation des bonnes pratiques (DECAP-2).

L’option du DEPAC-2 est de travailler non seulement de manière pratique et concrète sur le terrain afin de répondre aux besoins des communautés, mais aussi d’alimenter le système pour une mise à l’échelle“, a-t-elle rappelé.

Madiara Sagnon, ministre déléguée à l’administration territoriale, a laissé entendre que cette rencontre revêt une “importance capitale”. Car, argumente-t-elle, elle aidera les acteurs à se partager leur expérience  dans la gestion de l’entretien et de la maintenance du patrimoine immobilier.

Vous savez que les collectivités territoriales font beaucoup d’investissements et pour pérenniser ces investissements et assurer leur bon fonctionnement, il faut aussi assurer la gestion de l’entretien et de la maintenance” , a-t-elle agencé.

Selon la ministre Madiara Sagnon, ces travaux permettront aux collectivités de délivrer des services publics locaux de qualité.

Willy SAGBE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *