Entrepreneuriat féminin au Burkina Faso : Orange s’apprête à lancer « ambassadrices Orange des régions »

488 0

Orange Burkina s’apprête à lancer un projet au profit des jeunes filles des treize régions du pays âgées  de 18 à 35 ans. Dénommé « ambassadrices Orange des régions », le projet vise à promouvoir le leadership féminin  pour un développement socio-culturel des communautés.

Orange Burkina veut amener les jeunes filles burkinabè à s’intéresser au développement socio-culturel de leurs régions. C’est ainsi qu’elle  leur donne une chance pour la réalisation de leurs projets.

Il s’agit d’un concours à travers lequel, les candidates pourront s’inscrire en ligne et partager une présentation vidéo de 3 minutes maximum de leurs projets sur le site web de la société.

Treize projets, c’est-à-dire un projet par région, seront retenus. Le meilleur projet parmi les treize sera financé à hauteur de 10 millions de francs CFA.

Il faut être de nationalité burkinabè, vivre au Burkina Faso, être âgée de 18 ou 35 ans et disposer d’une bonne moralité pour être éligible à cette offre. Un jury de cinq personnes sera mis en place pour désigner le meilleur projet. Il sera constitué, entre autres, d’un agent de Orange, un agent du ministère de la culture, du ministère de la femme un leader d’opinion et une personnalité publique influente.

La note du jury comptera 35% et celle du public sur les plateformes digitales de la société va compter  65%.

Ainsi les différentes candidates sont appelées à poster leurs projets sur le site web de Orange Burkina pour permettre au public de  porter leur choix sur le meilleur projet.

« Le projet doit servir à la population »

Les projets que proposeront les candidates doivent contenir dans une vidéo d’une durée de trois minutes présentant l’objet, l’intérêt que porte le projet sur la communauté et un argumentaire pour défendre l’idée. Ainsi, elles sont appelées à être bien précises et concises pour la présentation de leurs projets.

L’idée doit être d’intérêt communautaire et concerner les domaines notamment de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement.

« Le projet doit servir à la population. C’est pour ça que 65% du voting revient au public. Il faut que le projet bénéficie à la communauté d’une région donnée », a précisé le directeur du marketing, Assimi Diero.

Rappelons que par cette initiative, Orange veut renforcer son ancrage local en se rapprochant plus des communautés locales. La durée du projet est d’un an. Et Orange compte pérenniser l’initiative.

Les potentielles candidates pourront se rendre sur www.orange.bf/fr/ambassadrice-des-regions.html pour plus d’informations.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *