Réconciliation Nationale : Les sages de l’Appel de Manéga reçoivent Zéphirin Diabré

427 0

Le ministre de la Réconciliation Nationale, Zéphirin Diabré a été reçu en audience par le panel des Sages de l’Appel de Manéga ce jeudi 28 janvier 2021 à Ouagadougou. Les doyens lui ont garanti leur soutien pour la réussite de sa mission.

Zéphirin Diabré, ministre de la réconciliation Nationale poursuit sa tournée. Cette fois-ci, c’est le panel des Sages de l’Appel de Manéga  qui a été « honoré » de se réunir avec lui au domicile de maître Titenga Passéré, sis au quartier Somgandé. Les anciens lui ont souhaité la bienvenue dans ses nouvelles fonctions et ils lui ont formulé des vœux de succès dans son ministère.

Pour les doyens, la question de la réconciliation n’est pas exclusivement politique. « C’est aussi des problèmes de terrains, d’éleveurs et d’agriculteurs. C’est aussi le forgeron et le mossi, c’est aussi des personnes chassées de leur villages », a expliqué Béatrice Damiba, membre du conseil et par ailleurs porte-parole des sages pour l’occasion. Selon elle, aucun problème n’est à privilégier par rapport aux autres.

Après avoir décliné sa lettre de mission, Zéphirin Diabré a fait comprendre au conseil que le ministère qui lui a été assigné est très complexe et qu’il lui faut du temps pour recueillir les points de vue des uns et des autres. Il leur a précisé que quand il aura fini de préparer le terrain, il pourra alors monter une stratégie et un plan d’action.

« C’est difficile, mais nous lui avons dit que ce n’est pas impossible »

« C’est difficile, mais nous lui avons dit que ce n’est pas impossible », a lancé Béatrice Damiba. Elle a fait comprendre que les sages entendent collaborer avec le ministère de la Réconciliation Nationale pour la réussite de sa mission.

Les anciens lui ont également rappelé le contenu de l’appel de Manéga, qui est l’appel pour la sauvegarde de l’unité nationale et le vivre ensemble, contre l’incitation aux conflits ethniques religieux et la stigmatisation. Zéphirin Diabré a également pris connaissance de la substance de la déclaration et de la feuille de route sur la réconciliation nationale et la cohésion sociale.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *