Gestion de la COVID-19 : Togo et Rwanda, les deux Champions de l’Afrique (Institut Lowy)

Le coronavirus continue de se propager dans le monde entier avec plus de 90 millions de cas confirmés dans 190 pays et deux millions de décès à la mi-janvier 2021. Depuis près d’un an, les gouvernements et les sociétés se sont repliés sur eux pour combattre un ennemi invisible, exposant les structures concurrentes, les vulnérabilités, et les priorités politiques. La pandémie a également donné lieu à une « infodémie » de récits et de contre-récits sur les types d’États intrinsèquement mieux adaptés à la lutte contre le virus. Parmi ces Etats se retrouve le Togo, qui malgré son système de santé très peu développé, a, quand même, réussi à opérer une gestion remarquable de la pandémie de la COVID-19 sur son territoire. Il occupe, selon les analyses de Lowy Institute, la première place en Afrique de l’ouest, la seconde en Afrique et la 15ème place au plan mondial. Le Rwanda n’est pas du reste. Avec seulement 183 décès, il a été classé 1er du continent et 6ème du monde pour sa gestion de la Covid-19 par l’institut Lowy.

Le Lowy Institute est un tink tank avec une vision globale. Ses intérêts de recherche sont aussi vastes allant au-delà de l’Australie. Il accueille d’éminents conférenciers du monde entier sur la politique étrangère, la défense, la politique, l’aide et le développement, le journalisme, le sport, la science et les arts.

Dans le cadre de ses recherches, l’Institut a mené des analyses sur « quel impact la géographie, les systèmes politiques, la taille de la population et le développement économique ont-ils eu sur les résultats du COVID-19 dans le monde ? » Ces analyses ont abouti à un classement des pays dont les données sont disponibles y compris le Togo et le Rwanda.

Analyses et méthodologie de l’Institut

Cet interactif a exploré comment près de 100 pays disposant de données accessibles au public et comparables sur le virus ont géré la pandémie à ce jour après leur centième cas confirmé de COVID-19. Les pays ont été classés en grandes catégories – par régions, systèmes politiques, taille de la population et développement économique – pour déterminer s’il existe des variations significatives entre les différents types d’États dans la gestion de la pandémie.

De ces analyses, il en ressort que certains pays ont mieux géré la pandémie que d’autres – mais la plupart des pays ne se sont surpassés que par des niveaux de sous-performance. Au total, 98 pays ont été évalués dans cet Interactive dans les 36 semaines qui ont suivi leur centième cas confirmé de COVID-19, en utilisant les données disponibles au 9 janvier 2021. Les données ont été extraites de la série Our World in Data, qui est maintenue par des chercheurs à l’Université d’Oxford et le Global Change Data Lab à but non lucratif.

Bien que l’épidémie de coronavirus ait commencé en Chine, les pays d’Asie-Pacifique, en moyenne, se sont avérés les plus efficaces pour contenir la pandémie. En revanche, la propagation rapide du COVID-19 le long des principales artères de la mondialisation a rapidement submergé l’Europe puis les États-Unis. Cependant, l’Europe a également enregistré la plus grande amélioration au fil du temps de toutes les régions.

Pendant ce temps, la propagation de la pandémie ne s’est accélérée que dans une grande partie des Amériques (nord et sud), ce qui en fait le continent le plus touché au monde. De nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique sont parvenus à enrayer les progrès initiaux de la pandémie grâce à des mesures préventives solides. La situation régionale s’y est finalement aggravée, avant de se stabiliser à nouveau au second semestre 2020.

L’analyse globale de cette Interactive a abouti à un classement comparé de la performance moyenne au fil du temps des pays dans la gestion de la pandémie de COVID-19 dans les 36 semaines suivant leur centième cas confirmé de virus. Parmi ces pays figure le Togo et le Rwanda qui ont fait un bon remarquable en Afrique et Afrique de l’ouest, en particulier, puis dans le monde, en général.

Une gestion rigoureuse du Togo

Pour arriver à ce résultat encourageant et admirable, le Togo a su rapidement prendre le taureau par les cornes. Les différentes mesures déployées par le gouvernement togolais ont prouvé leur efficacité en termes de limitation de la propagation de la pandémie.

Il s’agit notamment de l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire, de la mise ne place du couvre-feu ainsi que le bouclage des villes touchées. Le personnel médical a reçu, pour sa part, un renforcement de ses moyens de protection. Ce qui lui a permis de mieux faire face aux urgences.

Un soutien a également été accordé aux PME-PMI avec des allègements de mesures fiscales. Les populations vulnérables, elles, ont perçu des fonds de solidarité issus du programme NOVISSI. La force spéciale anti covid-19 a été créé pour un respect continu des mesures barrières.

Selon l’étude réalisée par l’INSTITUT LOWY sur l’Indice de performance Covid de plusieurs Etats, le Togo s’impose avec une moyenne de 72,8. Même si le Togo a mieux géré la pandémie que d’autres, l’impact du virus n’est pas anéanti pour autant. A l’heure actuelle, le coronavirus continue de se propager dans le monde entier.

Selon les résultats de l’Institut, à la mi-janvier 2021, on compte plus de 90 millions de cas confirmés dans 190 pays et deux millions de décès. Alors, la vigilance doit être accrue dans les différents pays où le virus semble plus ou moins contenu pour ne pas relâcher. Ceci d’autant plus qu’un nouveau variant du virus fait fureur.

Le Rwanda félicité pour sa gestion

Avec seulement 183 décès, le Rwanda a été classé 1er du continent et 6ème du monde pour sa gestion de la Covid-19 par l’institut Lowy.

C’est une distinction bienvenue pour le pays des mille collines. Ce jeudi, le Rwanda a été classé premier pays d’Afrique et sixième du monde pour sa gestion de la pandémie de Covid-19 et sa communication publique sur la progression du virus.

Précisons que le Rwanda a augmenté sa capacité de dépistage, avec plus de 4 000 tests quotidiens. Mercredi soir, le pays d’Afrique centrale avait effectué 853 238 tests.

Mots Clés : Togo, Covid-19, Institut Lowy



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page