« Keoogo Théâtral » : Pour un théâtre burkinabè à caractère scientifique

402 0

L’Institut de Recherche Théâtrale du Burkina Faso (IRTB) organise du 1er février au 2 mars 2021 à Ouagadougou, une formation dénommée ‘’ Kéoogo de la recherche théâtrale’’. Cette formation, qui est à sa première édition, vise une dimension scientifique du théâtre. Elle rassemble 10 participants venus des provinces du Burkina Faso. La cérémonie de lancement a eu lieu ce lundi 1er février 2021 à l’Atelier Théâtre Burkinabè (ATB).

Le monde du théâtre veut prendre ses responsabilités en adoptant une démarche scientifique afin de renforcer les capacités des acteurs du domaine. « La recherche est un socle solide pour le développement du théâtre », a introduit Paul Zoungrana, Directeur de l’Institut de Recherche Théâtrale du Burkina Faso (IRTB).

Pour Paul Zoungrana, il faut de la recherche théâtrale à caractère scientifique pour puiser « dans nos traditions pour être nous-mêmes un créateur de solutions, du savoir-faire et du savoir-être ». Pour la cause, des acteurs  ont été choisis pour ladite formation, à savoir « des artistes aguerris, des professionnels, des metteurs en scène, des techniciens scénographes des dramaturges qui ont au moins 10 ans d’expérience, qui vont être initiés à la recherche théâtrale à caractère scientifique pendant un mois », a fait savoir le Directeur de l’IRTB.

« Démarquons-nous idées déjà reçues à travers d’autres cultures »

Pour le Dr Bazombié Jacob Daboué, Directeur général de la formation et de la recherche du ministère de la culture, patron de l’activité, il y a beaucoup de corps de métier dans le théâtre comme l’écriture, la mise en scène, l’éclairage, le jeu d’acteur. Il a souligné la nécessité de « décrire ces métiers, leurs donner une codification. Aller à l’intérieur voir les curricula, les volumes horaires, quels sont les profils qu’il faut et quand on sort on dit qu’on est metteur en scène, vous tenez tête à n’importe qui d’où qu’il vienne », a confié le Dr Bazombié.

Le doyen du théâtre burkinabè, Karim Konaté, parrain artistique de la cérémonie, a expliqué pour sa part que la recherche est à la base de tout. « Si nous voulons créer un théâtre burkinabè et africain, faisons la recherche et démarquons-nous des idées déjà reçues à travers d’autres cultures », a-t-il prévenu.

A la sortie de cette formation, « les metteurs en scène, vous montez une pièce de théâtre que même les Français ne comprendront rien dans ce que vous allez monter, car vous êtes entrés dans notre culture et il va falloir le leur expliquer pour qu’ils sachent car ils ne comprennent pas encore notre culture », a-t-il souhaité.

Paul Zoungrana, Directeur de l’Institut de Recherche Théâtrale du Burkina Faso (IRTB)

Le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT), partenaire de la formation, a reconnu la pertinence du projet et a exprimé deux attentes majeures. « Nous attendons à ce qu’il y ait des projets théâtraux à caractère scientifique qui soient élaborés. En plus, nous nous attendons à ce que de nouveaux chercheurs puissent émerger du domaine culturel », a signifié Alassane Boundaogo, représentant du Directeur général du FDCT.

Il faut noter que l’IRTB, le porteur du projet ‘’Keoogo Théâtral’’ est une association artistique et culturelle à caractère scientifique qui agit dans la recherche, la formation, l’étude, l’appui conseil, dans le département du jeu d’acteur, la mise en scène et bien d’autres. La formation sera assurée par de grands renoms du théâtre burkinabè comme Prosper Kompaoré, Ildevert Meda, Dr Vincent Sedego, et le Dr Inoussa Zongo.

Akim Ky (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *