Burkina Faso : Le CDP reste dans l’opposition politique

441 0

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), par une déclaration d’appartenance avec ampliation au ministère de l’administration territoriale, a déclaré son affiliation à l’opposition politique, le 2 février 2021.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) reste ainsi dans l’opposition politique burkinabè. Eddie Komboïgo, président du parti, l’a signifié via une déclaration d’appartenance. La lettre dont Burkina 24 a eu copie est signée par Eddie Komboïgo et date du 2 février 2021.

Le président du CDP avait d’ailleurs annoncé les couleurs après sa visite de félicitation au président élu, Roch Kaboré. « En tant qu’opposant, nous allons apporter la critique constructive pour qu’ensemble, nous puissions construire le pays », avait indiqué Eddie Komboïgo, le 22 décembre 2020.

Avec 20 députés à l’Assemblée nationale, le CDP est en bonne position pour remplacer l’Union pour le progrès et le changement (UPC) afin de conduire l’institution Chef de file de l’opposition politique (CFOP) “. Le Statut de l’Opposition politique au Burkina Faso indique en son article 12 que « le chef de file de l’Opposition est le premier responsable du parti de l’Opposition ayant le plus grand nombre d’élus à l’Assemblée nationale (…) ».

En rappel, l’UPC qui a conduit l’opposition politique sous le dernier mandat de Roch Kaboré a rejoint la majorité présidentielle à l’issue de la présidentielle de novembre 2020. Son président Zéphirin Diabré siège d’ailleurs dans le gouvernement en qualité de ministre d’État en charge de la réconciliation nationale.



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *