RDC : Une victoire de plus pour le président Tshisekedi

759 0

Après avoir signé la rupture avec ses alliés du front commun pour le Congo (FCC), famille politique de l’ancien chef d’État, Joseph Kabila, Félix Tshisekedi avait procédé à la nomination d’un informateur le 31 décembre 2020. Celui-ci avait pour mission d’identifier une nouvelle majorité au parlement autour de l’Union sacrée de la nation, la nouvelle famille politique voulue par le président de la République.

Le mercredi 3 février 2021 marquait la clôture de la session parlementaire de janvier et l’élection d’un nouveau bureau définitif de la chambre basse du parlement. Le candidat proposé par l’Union sacrée (USN) a été élu sans surprise.

Christophe Mboso N’Kodia, ce chevronné de la politique congolaise par ailleurs président du bureau d’âge installé au parlement après la chute du bureau de Jeanine Mabunda, est considéré comme un des grands artisans de la mise en place de l’Union sacrée pour la nation (USN).

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a gagné la confiance du président congolais qu’il l’a choisi comme le candidat de l’USN au perchoir. Et sans surprise, il a été élu président de l’Assemblée nationale congolaise avec plus de 250 voix sur 478 votants.

Cette élection donne une victoire de plus au président Félix sur ses ex-alliés du FCC, qui doivent désormais composer dans l’opposition avec le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018, Martin Fayulu, qui jusqu’ici réclame sa victoire à ces élections. Et qui a refusé de rejoindre l’Union sacrée pour la nation.

Après cette étape, il revient au président Félix Tshisekedi de procéder à la nomination d’un nouveau Premier ministre pour la formation d’un gouvernement autour de l’USN.

Le rapport final de l’informateur remis au chef de l’État révélait que 391 députés sur 500 ont rejoint l’USN.

Il convient de rappeler qu’on retrouve dans l’USN des grands ténors de la scène politique congolaise à l’occurrence du président national du Mouvement de libération du Congo (MLC) et Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement.

Le combat ne s’arrête pas là entre Félix Tshisekedi et ses ex-alliés, ce jeudi 04 février 2021, le secrétaire général du sénat en application de l’article 28 du règlement intérieur de ladite institution a convoqué une plénière à laquelle, un bureau d’âge composé de trois membres a été mis en place.

Et ce, afin d’examiner une pétition initiée contre le président du sénat, Alexis Thambwe Mwamba, un proche de Joseph Kabila pour détournements des fonds.

L’ouverture de ce dossier se justifie par le fait que “le 6 janvier 2021, le président du Sénat a tiré 3 chèques d’un import respectif de 2 millions d’Euros, 1 million de dollars et 1 million de Francs Congolais”, peut-on lire dans un réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation de Kinshasa.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *