Sciences spatiales : Des Burkinabè en passe de remporter un concours international

657 0

Au « ActInSpace » en France, un concours de création d’applications utilisant des technologies data satellitaires ou des brevets du Centre national d’études spatiales (CNES), le Burkina Faso est en passe de gagner ses lettres de noblesse. ActInSpace permet d’imaginer en 24 heures les produits et services de demain à partir de données satellites ou de technologies issues du secteur spatial.

37 Nations étaient en lice au départ. Classée première de son groupe, l’équipe DNA system du Burkina Faso est passée en finale. Les USA, l’Ukraine, l’Espagne, la Colombie et le Canada notamment n’ont pas pu franchir le pas. La finale mondiale se tient en visioconférence ce vendredi 5 février 2021. Elle oppose six Nations : le Burkina Faso, l’Allemagne, la France, l’Estonie, l’Australie et l’Argentine.

Comme application, l’équipe DNA SYSTEM du « Pays des Hommes intègres » a présenté en anglais un projet « intègre » qui consiste à réduire le temps d’attente pour le constat en cas d’accident à l’aide de drones. La compétition rentre dans le cadre du ActInSpace qui est un concours de création d’applications utilisant des technologies data satellitaires ou des brevets du Centre national d’études spatiales (CNES) en France.



A mi-chemin entre une start-up et un hackathon, ActInSpace propose à des équipes de 2 à 5 personnes, provenant du monde entier et composées de profils divers, de relever en 24 heures l’un des challenges proposés par le CNES et l’European Space Agency (ESA), à partir de leurs brevets ou de données fournies par les partenaires de l’événement.

Ce concours est soutenu par différentes entités telles que l’Agence Spatiale du Luxembourg, l’Agence Spatiale Italienne, le World Health Organization, etc. Au Burkina Faso, c’est l’Université Norbert Zongo qui assure son organisation, en collaboration avec l’Organisation Africaine de l’Aéronautique et de l’Espace (AASO).



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *