Pèlerinage à Yagma : Les fidèles ont prié pour les malades et pour la paix

191 0

Le sanctuaire « Notre Dame de Yagma » a accueilli ce dimanche 7 février 2021 les fidèles catholiques comme à chaque année pour le pèlerinage annuel. Les faits sont rapportés par les confrères du quotidien L’Observateur Paalga.

Les fidèles catholiques se sont rendus à Yagma afin d’adresser leur prière à la Vierge Marie, sur la colline de Yagma.

 Malgré le contexte de la maladie du Covid-19 et de l’insécurité, la population n’a pas marchandé son déplacement. Les hauts responsables de l’archidiocèse de Ouagadougou et les représentants de l’administration publique ont également pris part au pèlerinage. Les organisateurs quant à eux ont tenu à prendre toutes les mesures pour le bon déroulement de la prière. Pour prendre part à la prière, le port du masque, l’usage du gel hydro alcoolique et autres devaient être respectés.

La récitation du chapelet par Monseigneur Michael Crotty, par ailleurs, le représentant du Saint-Siège au Burkina Faso, venu du Vatican, a marqué le début de la prière. Monseigneur a exprimé sa joie d’être en union de prière avec les chrétiens burkinabè.

Dans son homélie, il a partagé avec les fidèles chrétiens de Ouagadougou les enseignements de l’Evangile selon Saint Marc. « C’est une joie d’avoir présidé la cérémonie eucharistique et d’avoir été en communion avec les chrétiens de l’archidiocèse de Ouagadougou pour leur pèlerinage annuel et dévotion à la Vierge Marie  notre dame de Yagma », a-t-il exprimé. Et ce, d’autant plus que le pèlerinage se tient en ce haut lieu autrefois visité par le Pape Jean Paul II le 29 janvier 1990.

Les prières ont été dirigées à l’intention des malades. Mais c’est avant tout un appel que le nonce apostolique a lancé à l’endroit des fidèles afin qu’ils  collaborent ensemble pour évoluer vers des horizons nouveaux. « Il est bien possible de réaliser avec Marie la paix », a-t-il laissé entendre à ce pèlerinage de l’année 2021, placé sous le thème « Tous unis dans la foi avec la Vierge Marie, notre mère pour un monde renouvelé ».

Un thème non fortuit selon l’abbé Jules Pascal Zabré, recteur du sanctuaire. Associer la colline de Yagma, la vierge Marie aux défis pastoraux, est une attente forte des organisateurs de la part de la Madone pour aider au retour à la paix au Burkina et dans le monde.

Synthèse de Deborah BENAO (stagiaire)

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *