Sénégal : Qui est Ousmane Sonko, l’opposant accusé de viol ?

Ousmane Sonko est l’une des principales figures de l’opposition. Visé par une plainte pour viol et de menaces de mort à l’encontre d’une masseuse professionnelle, il avait été convoqué ce lundi 08 Février 2021 à la Gendarmerie mais il a refusé de déférer à sa convocation tant que son immunité parlementaire n’est pas levée. Lui et ses partisans crient au complot avec en ligne de mire la présidentielle prochaine.

Cette accusation avait été aussitôt battue en brèche par la patronne de la plaignante au cours d’une interview diffusée dans la presse locale. Elle avait été par la suite arrêtée ce vendredi 07 Février 2021 pour « proxénétisme et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs ».  L’homme politique a refusé de répondre aux enquêteurs « si la voie légale n’est pas respectée », a-t-il justifié.

Ousmane Sonko sur twitter a avoué s’être rendu au salon de massage et d’avoir été en contact avec la plaignante mais en présence d’une autre personne. Il explique qu’étant sujet à des douleurs cervicales depuis son enfance et n’ayant pas les moyens de suivre un traitement couteux à 200 000 francs, il fréquente ce salon de massage. « C’est par la suite que je m’y suis rendu après avoir vérifié qu’ils ont tous les agréments nécessaires et après avoir vérifié la conformité avec ma religion car il ne disposait pas de masseur », explique le député. Il réfute alors ces accusations de viols et de menaces de mort et voit plutôt une cabale savamment orchestrée par le pouvoir de Dakar.

Ousmane Sonko est le président du parti PASTEF devenu député depuis juillet 2017. Il était arrivé en troisième position à la présidentielle du 24 février 2019 avec 15,67 % des suffrages, derrière le président sortant Macky Sall et l’ancien Premier ministre Idrissa Seck.

Inspecteur des impôts et domaine, Ousmane Sonko après avoir intégré l’Ecole nationale d’administration (ENA), il crée en 2004 le Syndicat Autonome des Agents des Impôts et Domaines (SAID) dont il est le premier secrétaire général. Il se lance alors dans une vaste dénonciation des anomalies fiscales et budgétaires entretenues par le gouvernement en place.

Il est l’un des opposants farouches à la gouvernance du Président Macky Sall au point d’avoir été radié de la fonction publique par le décret N°2016-1239 de l’Inspection générale des impôts et domaines en août 2016, pour manquement au devoir de réserve. C’est le décollage de sa notoriété et il crée le Pastef en vue de la présidentielle.

Ses partisans ont croisé le fer avec les forces de l’ordre à son domicile de Dakar ce lundi 08 Février 2021.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC Afrique

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page