Burkina Faso : Des employés de Barajii vers un licenciement pour motif économique

A la suite du mouvement d’humeur tenu le 8 février 2021 par les employés de la Société Burkinabè des Filières Alimentaires (SBFA), l’administration a apporté des éléments de réponses, ce vendredi 12 février 2021.

Le torchon brûle entre le personnel et l’administration de la Société burkinabè des filières alimentaires (SBFA) qui produit de l’eau pure et aromatisée sous la marque BARAJII. En effet, les agents de la SBFA étaient en mouvement d’humeur le lundi 8 février 2021 au siège de l’entreprise. Les manifestants avaient dénoncé l’indisponibilité de l’arôme, qui est un des produits phares dans leur activité, et sur des menaces de licenciement de certains employés.

Alors, ce vendredi 12 février 2021 au siège de l’entreprise, l’administration a donné des éléments de réponses sur la situation.

A écouter Christian Niamien, administrateur général de la SBFA, la rupture de l’arôme fraise est imputable à des perturbations de transport liées à la pandémie du coronavirus au niveau international.

« Des commandes qui avaient été engagées en bonne date avant cette rupture ont été perturbées par le Covid-19 », a-t-il expliqué. Il a rassuré que « cet incident qui est indépendant de notre volonté ne se répètera plus ».

Par ailleurs, l’administrateur général de la SBFA a déclaré que depuis 4 ans l’entreprise traverse des difficultés financières. Pour lui, cette situation est liée à la baisse des ventes causées par le contexte sécuritaire au Burkina Faso. « Nous avons perdu des marchés à l’Est et dans le Nord », a souligné Christian Niamien.

« Si rien n’est fait c’est l’entreprise qui risque de fermer »…

Toutefois, pour la survie de l’entreprise, il a annoncé que des mesures ont été prises pour la révision des charges. Il s’agit, entre autres, des licenciements du personnel et l’externalisation de certains services. Ainsi, sur les 240 employés permanents, 70 seront licenciés pour motif économique, a fait savoir Christian Niamien. Tandis que  pour les employés journaliers, a-t-il ajouté, leur gestion sera externalisée.

« Nous sommes en train de regarder toutes les options possibles pour éviter que des personnes se retrouvent dans la rue. Si rien n’est fait, c’est l’entreprise qui risque de fermer. C’est pour éviter une catastrophe qui peut s’annoncer que nous avons pris des mesures pour reconfigurer avec le minimum d’impact possible », a fait comprendre Christian Niamien.

Il a fait savoir qu’un plan d’accompagnement a été mis en place pour les licenciés. Selon lui, des licenciés seront confiés à des prestataires externes.

« Ils (licenciés) vont bénéficier de formation, d’un encadrement, d’un renforcement de capacité pour non seulement évoluer dans leur carrière et accéder à d’autres opportunités », a déclaré l’administrateur général.

En rappel, la SBFA créée en 2011 est une entreprise spécialisée dans la production et la commercialisation d’eau pure et d’eau aromatisée, de jus naturel sous la marque BARAJII.

Jules César KABORE

Burkina24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page