Lutte contre le cancer infantile : Bientôt un service d’oncologie pédiatrique au CHU Yalgado

157 0

 Le district 403 A3 Lions Clubs internationale a procédé à la pose de la première pierre d’un service d’oncologie pédiatrique au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU YO), ce lundi 15 février 2021. Au cours de cette  cérémonie, le sujet sur un  projet de réhabilitation du Centre de récupération et d’Education Nutritionnel (CREN) a été abordé.

En 2017,  à l’occasion de son centenaire, le Lions Club International a placé le cancer infantile parmi les 5 causes  mondiales de santé sur lesquelles elle doit porter une attention particulière. C’est dans ce sens que le club a procédé à la pose de la première pierre du service  d’oncologie pédiatrique au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU YO), un  projet de réhabilitation du Centre de récupération et d’Education Nutritionnel (CREN), ce lundi 15 février 2021.

 Ce projet a pour objectif de contribuer à l’amélioration du service pédiatrique dans le centre Hospitalier Universitaire de Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). En effet, selon le gouverneur du district, Djéneba Diallo, le service pédiatrique au Burkina Faso présente plusieurs insuffisances parmi lesquelles des locaux non adaptés aux activités pédiatriques, un traitement trop coûteux et inaccessible, un diagnostic tardif. D’où la mise en œuvre du projet.  « Tous ces malheureux cas enregistrés dans le service pédiatrique ont motivé la décision de monter un projet pour faire l’extension du service pédiatrique par la construction d’un bâtiment R+1 et la réhabilitation d’un ancien bâtiment », a-t-elle expliqué.

 Le budget mobilisé pour la réalisation de cette œuvre s’élève à 16 9 740 000 FCFA. Elle a été effective grâce à l’accompagnement de plusieurs partenaires. La fondation Orange a marqué son accord de financement d’un montant de 71 575 000 FCFA, soit 50% du montant total du projet. Les lions clubs et autres partenaires ont contribué à hauteur de 31 600 000 F CFA.

« C’est donc évident que les problèmes d’infrastructures sont réels et urgents»

Pour le Directeur Général du CHU-YO, la réalisation de  ce projet vient à point nommé, en ce sens qu’il va contribuer à   améliorer les conditions de prise en charge et de travail au CHU-YO. « L’oncologie pédiatrique n’a pas son local propre et c’est donc un service inclus dans la pédiatrie générale avec 6 salles de 28 lits. C’est donc évident que les problèmes d’infrastructures sont réels et urgents. Voilà pourquoi il faut saluer cette belle initiative de contribution », a-t-il affirmé.

Le ministre de la santé Charlemagne Marie Ouédraogo, a, quant à lui réitéré l’engagement de son ministère à  accompagner cette initiative qui vient apporter un coup de pouce à la lutte contre le cancer infantile au Burkina Faso. «  Cet acte va apporter un grand changement dans la lutte contre le cancer au Burkina Faso. Cette nouvelle sera bien accueillie par les parents des enfants qui souffrent de cancer infantile et aussi des acteurs  médicaux et paramédicaux. D’où notre engagement à soutenir ce projet », a-t-il lancé.

Il faut rappeler que sur le plan national, le cancer constitue la 2e  cause d’évacuation sanitaire après les maladies cardiovasculaires. Le projet entre dans le cadre de la lutte contre cette maladie.  Sa  réalisation consiste en la construction d’un bâtiment R+1 et la réhabilitation d’un ancien bâtiment du CREN. La prochaine étape va s’étaler sur la formation du personnel médical.  

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *