Alimentation : Les maires des villes africaines en réflexion à Ouaga

279 0

La commune de Ouagadougou abrite la 4ème édition du forum régional Africain du Pacte de Milan sur la politique alimentaire urbaine et ce du 15 au 18 février 2021. Cette rencontre se tient sous le thème « Réflexions sur les réponses aux crises : COVID-19, inondations, ou comment les villes assurent une alimentation aux populations pendant les crises ».  Le lancement officiel du forum a eu lieu le 16 février 2021 et  connait la participation de délégations d’autres villes issues de l’Afrique.

D’ici 2050, plus de la moitié (58%) des populations vivront dans les villes au Burkina Faso, selon le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé. Ouagadougou à elle seule accueille plus de 200 000 nouveaux citadins par an.

Sachant que la ville de Ouagadougou à l’instar des villes africaines croit de manière horizontale avec une densification des zones périurbaines, selon toujours le maire de la capitale burkinabè et ceci au détriment des zones destinée à l’agriculture, la question d’une alimentation saine, de qualité, en quantité suffisante et accessible pour tous les citadins se pose.

Comment produire la nourriture pour cette population ? Comment la distribuer ? Qui va la  produire et où la produire ? Ce sont autant de questions qui préoccupent autant le maire et ses collègues des autres villes africaines.

La sécurisation foncière pour l’agriculture urbaine

Le maire de la commune de Ouagadougou, a laissé entendre que les villes doivent trouver des solutions dans la limite de leurs territoires pour réserver des terres qui vont servir à la production agroalimentaire.

Des actions, selon le bourgmestre, sont  menées à Ouaga pour assurer une agriculture urbaine et une alimentation urbaine saine mais les défis restent nombreux.

Des défis qui restent liés, indique  Salifou Ouédraogo, le ministre de l’Agriculture, à la sécurisation foncière, la qualité des aliments produits ainsi que la problématique que posent les pesticides.

Ces préoccupations pourraient être également concerner d’autres villes du Burkina. A cet effet, le bourgmestre de Ouagadougou prévoit à l’issue du forum, des actions concertées avec les autres collègues des autres villes du pays pour la mise en place d’un système alimentaire durable.

« Avec les autres maires du Burkina, nous allons mettre ensemble des mécanismes afin de permettre de mettre en place des systèmes alimentaires durables afin d’assurer l’alimentation des populations dans les villes », a-t-il assuré.

Le forum, une opportunité de partage d’expériences

Par conséquent, il a souhaité que le quatrième forum africain du pacte de Milan sur les politiques alimentaires urbaines,  qui se tient dans sa ville, mette en lumière les opportunités économiques, sociales et environnementales mais également de résilience que les systèmes alimentaires peuvent apporter aux villes.

Car, dit-il, des impacts de la crise sanitaire et sa fermeture des frontières, «nous avons appris l’importance d’avoir des systèmes alimentaires efficaces et résilients ». Il voit en cette rencontre, une occasion de partages d’expériences entre les villes du Burkina et d’autres villes d’Afrique.

La ceinture verte de Ouaga, un projet salué

Katlyne Bosman, représentante pays de ACRA,  l’ONG ayant participé au processus d’élaboration du Pacte de Milan, en 2015, a cité en exemple un projet d’agriculture urbaine, notamment la « ceinture verte »de Ouagadougou entrepris par la mairie.


Une initiative participative impliquant les entreprises de la ville qui s’engagent à travers leur RSE, à reboiser un hectare de forêt par an. Les plants sont entretenus par les maraîcherculteurs et pépiniéristes qui  sur des dizaines d’hectares déjà reboisés, tirent des revenus de 52 millions de F CFA par an. Cette bande verte de 1075 hectares a le potentiel d’offrir 40 000 emplois dans la ville de Ouagadougou à terme.


A noter que le pacte de Milan sur la politique alimentaire urbaine dont le 4e forum se tient à Ouagadougou a été élaboré en 2015 et compte 184 villes signataires à travers le monde.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *