Réconciliation nationale : Un « faux débat », selon le Balai citoyen

253 0

Ce mardi 16 février 2021, le Balai Citoyen s’est prononcé sur les grandes questions du moment. La crise sécuritaire et sanitaire, le système de double facturation de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) ainsi que la réconciliation nationale ont été les sujets abordés.

Le Balai citoyen, organisation de la société civile a donné sa lecture des faits majeurs qui font l’actualité au Burkina Faso. C’était au cours d’une conférence de presse, le mardi 16 février 2021. Par rapport à la situation sécuritaire, le Balai Citoyen a félicité l’engagement les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) tout en plaidant pour les déplacés internes.

« Nous exhortons les autorités publiques à redoubler d’efforts pour le retour de la sécurité afin que l’ensemble des déplacés puissent regagner leur localité sans crainte, dans la dignité, en vue de reprendre leurs activités socioéconomiques afin de contribuer au développement de notre patrie », s’est exprimé Eric Kinda, porte-parole du Balai Citoyen.

« Cette situation approfondie les inégalités sociales »

Comme alternative à la question sanitaire, le Balai Citoyen a rappelé les gouvernants sur la nécessité de financement adéquat de la recherche pour le développement du vaccin au niveau national aussi bien pour le Covid-19 que pour les autres maladies comme le paludisme. Le maintien de la fermeture des frontières terrestres est jugée caduque par le Balai Citoyen, « vu son inefficacité ».

« Cette situation ralentit les activités économiques et approfondit les inégalités sociales entre ceux qui peuvent se donner le luxe d’aller et venir par avion et la classe moyenne pauvre soumise à une interdiction qui les oblige à adopter des comportements à risque en traversant les frontières dans la clandestinité », a indiqué le porte-parole du Balai Citoyen.

Le mouvement a demandé aux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à ouvrir les frontières tout en prenant le soin de mettre en place des dispositifs nécessaires de contrôle comme pour les frontières aériennes.

Quant à la question de la double facturation de la part de l’ONEA, le Balai Citoyen dit regretter ce nouveau système qui selon eux, comporte plus de problèmes que d’avantages pour la population. D’ailleurs, ce mouvement de la société civile, en sus de demander la suspension de la réforme, a proposé un audit technique et d’impact du nouveau mécanisme sur l’amélioration du service de satisfaction des clients tout en mettant en place des mesures de traitement de leurs plaintes.

« C’est un projet de prime à l’impunité »

Sur la question de la réconciliation nationale, le Balai Citoyen a défini sa position. « La mise en place d’un ministère dédié à la réconciliation et les agitations azimuts  des entrepreneurs de cette réconciliation nationale, obligent le Balai Citoyen à rappeler sa position sur ce qu’il considère être un faux débat », a déclaré Eric Kinda.

En effet, le peuple burkinabè n’a pas de problème de réconciliation nationale, a-t-il poursuivi. La manière dont les choses sont menées actuellement dans le sens de la réconciliation semble ne pas être du goût du Balai Citoyen. « Il y a un préalable à toute réconciliation, c’est la justice », a clarifié l’artiste engagé Smockey, membre du mouvement. Aussi a ajouté Eric Kinda, « si ce n’est de l’impunité à accorder à ceux qui ont commis des crimes économiques et de sang dans notre pays ».

Sur ce sujet, le mouvement est allé plus loin. « Le projet qui se cache derrière, ce faux débat sur la réconciliation nationale est de faire l’impasse sur la justice, soustraire de leur responsabilité de la justice des hommes et femmes qui sont poursuivis pour des crimes économiques et de sang. C’est un projet de prime à l’impunité », a préjugé le porte-parole du Balai Citoyen.

Le mouvement prévoit des séries d’actions populaires de sensibilisation et de mobilisation contre l’impunité dans les semaines à venir  à travers le pays.

Akim KY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *