Impôts : La direction générale veut promouvoir le civisme fiscal

135 0

Pour mobiliser les ressources financières propres de l’Etat, la direction générale des impôts (DGI) veut prôner le civisme fiscal, considéré comme le respect volontaire des obligations fiscales par le contribuable. Pour ce faire, elle organise un forum avec les acteurs du publique et du privé, à Ouagadougou ce jeudi 18 février 2021, pour l’élaboration d’une stratégie efficace pour plus de résultats.

Le directeur général, Moumoui Lougué dit fonder beaucoup d’espoir sur la stratégie du civisme fiscal pour améliorer les performances de son institution. « Car même si bon nombre de contribuables acceptent volontiers de s’acquitter de leurs obligations fiscales, l’incivisme fiscal est une gangrène qui prive les caisses de l’Etat d’importantes sommes d’argent », a laissé entendre le directeur général des impôts. La Direction Générale des Impôts (DGI) se donne alors pour ambition d’intensifier ses actions dans la promotion du civisme fiscal.  D’où la tenue de ce forum avec les acteurs publics et privés pour faire des propositions d’idée pour améliorer la stratégie de promotion du civisme fiscal.

Les multiples activités menées pour la sensibilisation des populations auparavant sur le civisme fiscal, manquaient de vision, d’objectifs et de stratégie claire, selon le directeur général des impôts.

Un aperçu des participants au forum

Ce forum fait suite à une étude financée par l’Union Européenne à travers son Programme d’Appui à la Gestion Publique et aux Statistiques (PAGPS) ayant abouti à l’élaboration et à l’adoption de la stratégie nationale de promotion du civisme fiscal, avec pour objectif de fournir les outils pour maintenir le civisme fiscal à un niveau aussi élevé que possible afin de permettre à la DGI et aux autres acteurs de contribuer efficacement  à la mobilisation des ressources internes.

Cette rencontre est l’occasion pour les acteurs de prendre connaissance des résultats de l’étude, de mener les discussions et de faire des propositions pour améliorer la qualité du document stratégie du civisme fiscal.

Céline Yonaba, conseillère technique , représentant du ministre de l’économie et des finances

Céline Yonaba, conseillère technique du ministre de l’économie et des finances a indiqué que les recettes fiscales sont primordiales pour le développement économique, social durable pour tout pays car elles donnent aux Etats, les moyens financiers nécessaires pour le financement des actions de développement.

L’évolution des recettes fiscales ces dernières années, selon elle, montre que le civisme fiscal existe malgré tout. Cependant, «les montants engrangés demeurent faibles encore par rapport au potentiel. Cette situation dit-elle, s’explique par la volonté manifeste de certains contribuables de se soustraire de leurs obligations fiscales ».

Elle a émis le vœu de voir les citoyens burkinabè dans un futur proche, télé déclarer, télé payer leurs impôts et taxes ou se rendre de façon spontanée dans les régies de recettes pour s’acquitter de leurs obligations fiscales. « C’est seulement à ce prix que nous parviendrons à donner à notre pays les ressources financières nécessaires à sa construction », conseille la représentante du ministre.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *