Gabon: Deux personnes perdent la vie dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

64 0

Un concert de casseroles pour exiger l’assouplissement des décisions du gouvernement contre la propagation du Covid-19 a abouti à un affrontement entre force de l’ordre et populations. Deux décès ont été déplorés dans la soirée du Jeudi 18 Février 2021.

C’est la tradition depuis plusieurs semaines à Libreville, la capitale gabonaise. Tous les soirs, sous le coup de 20h, les Gabonais se positionnent devant leurs portes et fenêtres pour faire résonner les casseroles pendant 5 minutes.

Ce mouvement pacifique a été initié pour protester contre les mesures gouvernementales pour juguler la propagation de la Covid-19 dans le pays.

Le Jeudi 18 Février 2021 des jeunes ont pris la rue. D’où des affrontements avec la police.

« Des groupes de personnes ont violé le couvre-feu mis en place pour protéger la population contre l’épidémie de Covid-19. Ces personnes, en grand nombre, ont érigé des barricades sur la voie publique et brûlé des pneus, entravant ainsi la circulation. Alertés par les habitants des quartiers, les forces de l’ordre se sont aussitôt rendues sur les lieux et ont essuyé des jets de projectile de la part de ces personnes devenues hostiles. Des agents en sont sortis avec des blessures », a expliqué le procureur de la République, André Patrick Roponat.

Les affrontements consécutifs à ces manifestations ont abouti au décès de deux hommes. Ils ont été atteints mortellement par balles et n’ont pu être sauvés à l’hôpital. Le procureur de la République a, également, indiqué que qu’une enquête judiciaire avait été ouverte par le parquet pour élucider les circonstances de leur décès.

Face à la « hausse inquiétante » des cas de Covid-19, les autorités gabonaises ont corsé le couvre-feu en vigueur depuis plusieurs mois en le rapprochant à 18h au lieu de 20h.  En outre, les entrées et sorties de la capitale vers les provinces sont interdites.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *