Burkina Faso : La 3e édition des débats énergiques a été lancée

516 0

La 3e édition des débats énergétiques a été lancée ce samedi 20 février 2021, à Ouagadougou. Ces débats initiés par l’association  des jeunes acteurs de l’énergie, à travers le Commissariat Général, ont pour objectif de promouvoir l’efficacité des énergies au Burkina. Cette édition se tient sous le thème  « Energies renouvelables et efficacité énergétique ».

Dans le but de   jouer sa partition dans la gestion des énergies au Burkina, une association de jeunes acteurs de l’énergie, à travers  « le commissariat Général », a initié depuis 2019  un concours scientifique pour la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergique, en usant de débats oratoires.

Organisés chaque année, ces débats sont sous forme de simulations parlementaires avec une majorité et une opposition issues des écoles de formations en énergie et énergies renouvelables. Ils ont pour objectif, selon Dimitri Tientega, dirigeant « le commissariat Général », d’opposer des équipes de 6 personnes chacune et essayer de tirer des propositions d’idées entrant dans la promotion des énergies.

« Sur tous les médias, on entendait que l’équilibre entre l’offre et la demande énergétique est atteint. C’est pour cela qu’on essaie de rassembler des jeunes acteurs de l’énergie, pour ramener le débat au niveau des jeunes. Ici, l’idée c’est d’amener les jeunes à s’impliquer davantage par la recherche d’idées pouvant contribuer à améliorer ce secteur. C’est une manière pour nous d’impliquer les jeunes à ce débat qui est vraiment important », a-t-il expliqué.

Le lancement de la 3e édition des débats énergétiques a réuni des participants issus des écoles de formation en énergie et énergies renouvelables

A cet objectif principal recherché, il a ajouté plusieurs autres objectifs qui s’y greffent. Il s’agit, entre autres, de la création d’un cadre d’immersion du grand public dans l’univers de la politique énergétique, l’éducation de la population à l’utilisation rationnelle des énergies renouvelables, la formation des élèves ingénieurs sur les techniques de prise de parole, l’encouragement des jeunes et des femmes à l’entreprenariat et le développement des ambassades des énergies renouvelables.

En ce qui concerne la particularité de cette édition,  Dimitri Tientega a insisté sur le fait que cette année plusieurs aspects ont été revus à la loupe. « Cette 3e édition connait quelques innovations majeures. Il s’agit par exemple de l’extension du projet à Bobo-Dioulasso, de l’insertion du vote du public sur la page Facebook et d’un concours de slam pour la promotion des énergies renouvelables », a-t-il détaillé.

Cette édition, lancée officiellement ce jour, avait commencé depuis le 06 février. Pour l’étape de Ouagadougou,  les phases éliminatoires se tiennent les samedis 20, 27 février et 06 mars 2021, au cours desquelles deux équipes de 6 orateurs seront en compétition.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24

 

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *