Burkina Faso : Plus de 6 milliards F CFA pour la construction d’établissements scolaires dans le Centre et le Centre-Sud

353 0

Ce jeudi 25 février 2021 a eu lieu la signature d’Echange de notes et la signature de l’accord de don entre le gouvernement du Japon, l’Agence Japonaise pour la Coopération Internationale (JICA), d’une part et le Fonds d’urgence des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) d’autre part, pour le projet de construction d’infrastructures éducatives post-primaires dans les régions du Centre et du Centre-Sud. La cérémonie de signature a eu lieu au Ministère des Affaires étrangères  à Ouagadougou.

Avec un coût d’environ 6 milliards 750 millions de FCFA, il s’agit de la construction et de l’équipement de dix-huit (18) Collèges de 104 classes d’Enseignement Général (CEG) dans les régions du Centre et du Centre-sud. Ainsi que pour la réalisation des points d’eau, d’équipements sanitaires, d’équipements de laboratoire de science, d’équipements de terrain de sport, etc. Cette réalisation rentre dans le cadre du renforcement des capacités des enseignants et de la communauté dans l’approche « École de Qualité Amie des Enfants et Sage Scholl ».

La signature d’Echange de Notes a eu lieu entre l’ambassadeur du Japon au Burkina, Masaaki Kato et la représentante de l’UNICEF au Burkina Faso Sandra Latouff. La deuxième signature qui est l’accord de don s’est effectuée entre le représentant résident de l’Agence Japonaise pour la Coopération Internationale (JICA), Okitsu Keiichi et la représentante de l’UNICEF.

« Plus de 6000 enfants auront accès au cycle post-primaire »

Pour OKitsu Keiichi, cette intervention du Japon dans la construction des établissements du post-primaire est une contribution à la mise en œuvre du continuum éducatif et s’inscrit dans le Programme d’intervention de la JICA appelé « Programme d’appui aux Enseignants et des Élèves de l’Education de base ». Ce programme vient augmenter le nombre d’infrastructures éducatives déjà réalisées par la JICA de 1995 à nos jours. « 1043 salles de classes au primaire, 328 salles de classes au poste-primaire », a-t-il ajouté.

Masaaki Kato, l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso, a fait savoir que le projet vise la qualité de l’éducation au Burkina Faso en passant par la mise en œuvre du continuum. « Plus de 6000 enfants auront accès au cycle post-primaire », a-t-il souligné. Il a ajouté que le projet servira à lutter contre l’extrémisme violent avec une « arme culture, c’est-à-dire l’école ».

Pour Sandra Latouff, représentante résidente de l’UNICEF au Burkina Faso, ces constructions seront accompagnées par la mise en œuvre des standards « École de Qualité Amie des Enfants – EQAmE » afin de rendre plus sûrs, plus sains et protecteurs les milieux scolaires. Elle a aussi signifié que l’UNICEF soutiendra également la mise en œuvre de l’approche ‘’Safe School’’ qui a pour objectif d’ « instaurer des écoles plus résilientes et de préparer les élèves à bien réagir en cas de danger ».

« Ce don vient combler un vide que nous enregistrons depuis longtemps »

Avec ses partenaires, l’UNICEF assurera également un soutien dans la sensibilisation et l’information relatives à la « Gestion Hygiénique Menstruelle (GHM), thématique essentielle pour créer un environnement d’apprentissage sûr et équitable pour les jeunes filles et adolescentes », a indiqué la représentante de l’UNICEF.

Ce don vient appuyer le ministère de l’Education dans sa quête à l’accès des élèves du poste secondaire et du primaire à l’éducation, selon Adama Tamboura, chargé de mission au ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales. « Nos infrastructures au niveau du post-primaire ne peuvent pas accueillir tous les sortants du primaire. Ce don vient combler un vide que nous enregistrons depuis longtemps », a-t-il confié.

Adama Tamboura : ” Nos infrastructures au niveau du post-primaire ne peuvent pas accueillir tous les sortants du primaire “

Akim KY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *