Burkina Faso : Le gouvernement réuni pour l’optimisation des zones frontalières

252 0

Le conseil national des frontières a tenu sa première session ordinaire de l’année,  ce vendredi 26 février 2021, à Ouagadougou. Cette  assise a été une occasion pour le gouvernement d’évaluer la mise en œuvre des actions de gestion des frontières et donner des orientations pour l’année 2021.

La première session annuelle du conseil national des frontières s’est tenue ce vendredi 26 février 2021. Il s’est agi pour le conseil d’évaluer l’évolution des différents dossiers relatifs à la gestion des frontières et formuler des orientations pour l’année 2021.

Au cours de cette assise, une stratégie a été élaborée pour l’optimisation des zones frontalières. Elle s’est articulée entre autres sur la sécurisation des zones frontalières, l’accélération du processus de localisation du bâtiment devant abriter les services du secrétariat permanent de la commission  nationale des frontières, l’amélioration des mécanismes de renseignement et de gestion des conflits frontaliers, etc.

Cette rencontre a  également été un cadre de réflexion autour des stratégies de réponses aux maux qui entourent les zones frontalières. Elle  a constitué un outil de référence pour la promotion du développement de ces localités jadis considérées comme des zones délaissées ou négligées par les politiques publiques. « Ces stratégies que nous allons décider et mettre en place viendront en réponse aux maux auxquels sont confrontées les localités frontalières à savoir le terrorisme, la criminalité transfrontalière et les trafics de tout genre », a déclaré le Premier ministre, Christophe Dabiré.

Il ressort de cette rencontre un bilan satisfaisant, selon le Chef du gouvernement, en ce sens que les objectifs  fixés, relatifs à la gestion des frontières, ont été  établis  malgré la persistance des difficultés et l’émergence de nouveaux défis. « Je voudrais en cette circonstance saluer l’abnégation, le dévouement et la détermination avec lesquels nos partenaires et collaborateurs ont œuvré pour l’atteinte des objectifs de la stratégie nationale de gestion des frontières », a-t-il affirmé.

En rappel, cette session est la première de l’année. Elle se tient  deux fois tous les ans pour évaluer et proposer des actions de redynamisation des zones frontalières.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *