Covid-19 au Burkina Faso : Bientôt les Burkinabè seront vaccinés

369 0

Dr Brice Bicaba, coordonnateur sectoriel santé de la riposte contre le Covid-19 a dressé ce vendredi 26 février 2021 le bilan annuel de la pandémie au Burkina Faso. Il en est ressorti qu’un an après, le pays a enregistré 11 914 cas dont 11 340 cas de guérisons et 142 cas de décès.

Brice Bicaba, coordonnateur sectoriel santé de la riposte contre le Covid-19 a annoncé que le pays se prépare à l’introduction du vaccin contre le Covid-19.

” Nous sommes enfin en train de préparer le pays pour l’introduction du vaccin. Avec la mise en place d’un comité d’introduction du vaccin actée depuis novembre 2020“, a informé Brice Bicaba. Il a ajouté que sa structure est en train de préparer une étude sur l’accessibilité du vaccin par les populations.

Dr Brice Bicaba a laissé entendre que jusqu’ici, aucun vaccin n’est encore choisi mais ils y travaillent pour le choix dès que la campagne sera lancée.

L’on se rappelle que le 9 mars 2020, le Burkina Faso enregistrait ses premiers cas de Covid-19. Le pays s’en sort plutôt bien par rapport à d’autres pays. En Afrique de l’Ouest, le pays occupe la septième position en termes des pays les plus touchés avec 11 914 cas.

De manière globale, selon le bilan fait par le coordonnateur sectoriel de la riposte, le continent américain est plus touché avec 48 millions de cas enregistrés avec plus d’un million de décès.

L’évolution mondiale de la maladie

L’Europe vient en deuxième position avec 35 millions de cas et plus de 805 mille décès, l’Asie troisième avec 20 millions 805 mille cas et plus de 300 mille décès et le continent africain vient en quatrième position 3 754 326 avec 98 720 décès.

Par ailleurs, le coordonnateur sectoriel santé de la riposte contre le Covid-19 a laissé entendre que le pays s’est doté de nouvelles infrastructures et a multiplié le nombre de tests sur la maladie. Selon lui, le Burkina Faso compte aujourd’hui 6 laboratoires d’analyses de test de Covid-19. Alors qu’aux premières heures de la maladie, il n’y avait qu’un seul laboratoire, celui de Bobo.

L’augmentation des cas

Il a indiqué que la région du Centre est la plus touchée suivie de la région des Hauts-Bassins. “L’analyse de la courbe nous montre plusieurs vagues, une première vague au cours du mois d’avril 2020, la deuxième vague en septembre avec les foyers communautaires, et la troisième vague en décembre. Vers fin décembre nous observons une diminution régulière du nombre de nouveaux cas semaine par semaine. Et chaque semaine, cette diminution est en tout cas notifiée“, a-t-il affirmé.

Sur l’augmentation du nombre de tests, Brice Bicaba a renseigné qu’en novembre, plus de 4 000 tests ont été réalisés contre environ 500 cas. “Par contre, en décembre nous avons réalisé plus de 26 000 tests contre environ 4 000 cas. En janvier, nous sommes passés à 35 000 tests contre 3820 cas, en février plus 21 mille cas contre environ 800 cas enregistrés. Donc on voit que nous avons divisé par 4 le cas que nous avions en décembre“, a-t-il dit.

L’augmentation du nombre de nouveaux cas influençait également l’augmentation du nombre de cas décès selon le coordonnateur sectoriel.

Il a révélé que le pays est en train de mettre en place un processus de dévolution de la prise de la maladie. Le processus vise à faire en sorte que le Covid-19 devienne une maladie comme le paludisme. “Lorsque vous êtes positifs, vous prenez vos médicaments et on vous donne les conseils. C’est comme le palu, lorsque vous êtes malades, on vous donne des produits“, a-t-il soutenu.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *