CONFEJES : La Camerounaise Louissette-René Ndedi élue secrétaire générale à Ouaga

400 0

La Conférence des ministres de la jeunesse et des sports et de la francophonie a choisi la Camerounaise Louissette Réné Thobi Etame Ndedi comme secrétaire générale le samedi 26 février 2021 à Ouagadougou. Elle succède au Malien Modibo Traoré, chargé de l’intérim à ce poste.

Louissette-René Thobi Etame Ndedi dirige désormais le secrétariat général de la francophonie

Alexandre Yougbaré ne serait pas secrétaire général de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports et de la francophonie (CONFEJES). Le Burkinabè était candidat à l’élection au poste de secrétaire général pour cette assemblée générale qui se tient à Ouagadougou depuis le 23 février 2021.

Les ministres ont porté leur préférence à la candidate du Cameroun Louissette-René Thobi Etame Ndedi. Elle a été élue nouvelle secrétaire générale de la CONFEJES le samedi 26 février 2021 à Ouagadougou. L’intérim était assuré jusqu’à cette date par le Malien Modibo Traoré également candidat. Celui-ci avait remplacé le Nigérien Bouramah Ali Harouna décédé courant 2020.

Pour une plus grande influence de la CONFEJES

Le Burkina Faso, pays hôte de l’Assemblée générale de la CONFEJES, préside toutefois la présidence de la CONFJES par son ministre des sports et des loisirs Marie André Nana. Selon lui, les résultats atteints par la CONFEJES (…) entrent en droite ligne du renforcement des capacités de planification et de gestion mais restent en deçà des attentes.

Le Burkina Faso, à travers le ministre Dominique André Nana, dirige désormais la CONFEJES

« Dans la quête d’une plus grande influence des actions de la CONFEJES, nous devons plus que jamais mettre l’accent sur les partenariats et la mobilisation des ressources, ainsi que l’accompagnement et le suivi des politiques de jeunesse et de sport dans l’espace francophone », a affirmé le ministre Marie André Dominique Nana. Il propose une augmentation des moyens de l’administration du Secrétariat général de la structure afin qu’elle puisse davantage et mieux assurer ses missions.

Compte tenu du contexte de la pandémie de  Covid-19, cette conférence s’est également tenue par visio-conférence avec des interventions du ministre des sports du Maroc et du directeur de cabinet de Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de la francophonie Hervé Barraquand qui a rappelé les prochains défis qui attendent le monde francophone comme les Jeux de la francophonie en 2022 au Congo.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *