Affaire des écoutes en France: Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont un an ferme

379 0

 L’ex- chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, 66 ans, a été déclaré coupable de corruption et de trafic d’influence dans l’affaire des écoutes, ce lundi 1er Mars 2021, par le tribunal correctionnel de la capitale Paris. Il écope selon le verdit de trois (3) ans de prison dont un an ferme alors que le parquet national financier avait requis quatre ans de prison dont deux ferme à son encontre.

L’ancien président de la République française de Mai 2007 à Mai 2012, Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa a été condamné ce lundi 1er Mars 2021 à Paris à trois ans d’emprisonnement, dont un an ferme, pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite «des écoutes». Cette affaire avait été  déclenchée en 2014 à la suite d’interceptions téléphoniques avec son avocat historique Thierry Herzog. Le tribunal correctionnel en a conclu qu’un «pacte de corruption» avait lié l’ex-chef de l’Etat, Me Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert, tous condamnés à la même sentence.

L’on se rappelle qu’en décembre 2020, le parquet national financier (PNF) avait requis des peines jugées très lourdes à l’encontre de Nicolas Sarkozy, Me Thierry Herzog et Gilbert Azibert c’est-à-dire 4 ans de prison dont 2 avec sursis à l’encontre du premier cité, 4 ans de prison dont 2 avec sursis, assortis de 5 années d’interdiction professionnelle, à l’encontre de l’avocat et 4 ans de prison, dont deux avec sursis, à l’encontre de l’ancien magistrat.

Selon le ministère public, l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert était intervenu de manière occulte, en échange de la promesse d’un poste à Monaco au sein de la cour de cassation, saisie par Nicolas Sarkozy avec pour courroie dMe Herzog, l’intermédiaire entre les deux personnes. En fin de compte, le magistrat n’avait pas obtenu le poste souhaité dans la principauté mais pour l’accusation, le délit n’en était pas moins constitué.

Cette décision reste provisoire jusqu’à ce que Nicolas Sarkozy décide de faire appel.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Lefigaro.fr



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *