Revue annuelle 2020 : Le ministère de la Santé fait le point

275 0

Le 5 mars 2021 à Ouagadougou s’est tenue la revue annuelle 2020 du secteur de planification santé. A travers cette rencontre, Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé, est revenu sur les actions qui se sont déroulées il y a 10 ans.

Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé, a  fait la revue de la mise en œuvre des actions de son secteur, durant la dernière décennie. Pour se livrer à cet exercice, il s’est basé sur l’un des objectifs stratégiques du Programme National Développement Economique et Social (PNDES). Il s’agit de la promotion de la santé des populations et l’accélération de la transition démographique, dans le cadre du développement du capital humain.

3 effets étaient attendus de cet objectif. On peut citer l’accès aux services de santé de qualité garanti à tous,  l’amélioration de l’état nutritionnel de la population, en particulier des femmes et des enfants et pour finir, la mise en mouvement du processus d’accélération de la transition démographique. Le ministre de la santé a d’abord évoqué les acquis de son département.  

Acquis liés l’accès aux services de santé de qualité

Pour ce qui est des acquis liés l’accès aux services de santé de qualité,  le patron de la Santé a indiqué que dans le cadre de la lutte contre le paludisme, il y a eu l’administration de médicaments à 3 474 600 enfants de 3 à 11 mois et à 15 518 910 enfants de 12 à 59 mois. Également, il y a eu 7 026 852 prestations de soins chez les enfants de moins de 5 ans.

Ensuite, il a déclaré qu’il y a eu 2 045 037 prestations de services gratuits de planification familiale. A ce propos, 116,8 milliards FCFA ont été mobilisés pour l’achat de prestations de soins dans le cadre de la gratuité des soins.

Enfin, il a abordé la question liée aux mutilations génitales. Là-dessus, ce sont 12 771 filles ou femmes, victimes de complications ou de séquelles qui ont été prises en charge.

Transition démographique

Pour ce qui est de la transition démographique, premièrement, des centres de santé ont été bâtis et équipés selon le ministère de la Santé. Il s’agit de 211 Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS), un Centre hospitalier régional à Ziniaré, un Centre de radiothérapie à Ouagadougou, des centres de médecine de physique et de réadaptation et enfin un Centre de médecine traditionnelle et de soins intégrés.

Deuxièmement, Charlemagne Ouédraogo a indiqué que la distance moyenne que doit parcourir une personne pour accéder à un centre de santé public ou privé a été réduite de 6,7 km à 5,8 km. Par rapport au transport des malades, le ministère de la Santé a acquis plus de 350 ambulances au profit des communes urbaines et rurales du pays.

Etat nutritionnel de la population

Concernant l’amélioration de l’état nutritionnel de la population, le département de la Santé a joué sa partition en mettant 9 555 tonnes de semences de céréales et 296 tonnes de semences de niébé, à la disposition de chefs de ménages et de personnes déplacées internes. Ces aliments ont coûté au total 7 467 826 488 FCFA à l’institution.

Les perspectives du secteur

Les critiques et propositions qui découleront de cette activité permettront de faire un recadrage. « Actuellement nous sommes en train d’élaborer le prochain plan décennal, et l’ensemble des observations qui seront formulées sur les actions passées permettront de corriger les imperfections et surtout de consolider les acquis », a déclaré Charlemagne Ouédraogo. Il a présenté les perspectives du secteur de la planification santé. Il s’agit du passage à l’échelle de la stratégie sur les soins  de santé prénatale.

Secundo, le ministre a parlé de la poursuite de la gratuité des soins en faveur des femmes et des enfants de moins de 5 ans et son extension aux personnes âgées et de la gratuité de la planification familiale.

Tercio, il a annoncé le rapprochement des produits de santé aux communautés. Enfin il y aura la digitalisation progressive de la gestion des hôpitaux et du système d’information sanitaire, notamment la mise à l’échelle des registres électroniques de consultation dans les CSPS.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *