Cohésion sociale et Vivre-ensemble : Le MDVE récompense des acteurs

282 0

Le mouvement pour la démocratie et le vivre-ensemble (MDVE) a procédé ce samedi 6 mars 2021 à la remise officielle du prix “Homme de la paix du vivre-ensemble” à certains acteurs de la sphère burkinabè ayant œuvré d’une manière ou d’une autre pour la promotion de la paix et du vivre-ensemble à travers le “Pays des Hommes intègres” au cours de l’année écoulée.

Dans son ambition de réconcilier les Burkinabè et instaurer une paix durable dans le pays, le mouvement pour la démocratie et le vivre-ensemble (MDVE) a récompensé une dizaine de Burkinabè œuvrant dans plusieurs domaines pour leurs actes visant à réconcilier et à promouvoir le vivre-ensemble au Burkina Faso durant l’année de 2020.

Fayçal Nanema, président du MDVE

Selon Fayçal Nanema, président du MDVE, ce prix n’a pas été créé fortuitement. “C’est en observant des hommes et des femmes de ce pays se dévouer dans des actes au quotidien pour la cause de la paix et la cohésion, source du vivre-ensemble que le bureau exécutif national du MDVE a décidé de l’instauration d’un prix qui encouragerait et distinguerait toute personne qui poserait des actes nobles épousant le sens et l’objectif du MDVE“, a expliqué Fayçal Nanema.

Pour lui, réconcilier le peuple burkinabè avec lui-même n’est pas un vain mot mais un comportement pour tout Burkinabè. “Ensemble, nous pouvons le réussir si nous en faisons toutes et tous une même et seule préoccupation“, a-t-il souligné.

La paix, le socle de tout progrès

Laure Hien, directrice générale de la CARFO et lauréate

Laure Hien, directrice générale de la CARFO, lauréate a laissé entendre que la paix est le socle de tout progrès et et représente “tout” pour une nation. “Sans la paix et la cohésion sociale, nous ne pouvons pas prétendre à un développement quel qu’il soit“, a-t-elle soutenu.

Laure Hien s’est dite satisfaite d’avoir reçu cette distinction. Pour terminer, elle a salué cette initiative du MDVE qui vise à réconcilier les Burkinabè.

Nous sommes tellement touchés que c’est la jeunesse qui porte ce flambeau et nous devons donc de persévérer dans le travail qui nous a permis d’être honorés aujourd’hui. Et également de continuer à travailler nuit et jour à nous donner le meilleur de nous-mêmes pour que la paix règne au Burkina Faso. Pour que les fils et les filles puissent vivre ensemble dans une cohésion parfaite et se donner la main pour pouvoir contribuer au développement de notre chère patrie“, a-t-il ajouté.

Les lauréats de cette première édition du prix “Homme de paix et du vivre-ensemble” sont entre autres, Boubakar Sidnaba Zida, PDG de Savane média, Emile Paré, directeur général de l’école nationale de santé et Laure Hien, directrice générale de la CARFO.

Rappelons que ce mouvement a vu le jour en 2019 et a pour objectif la promotion de la paix, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *