Présidence de la CAF: Jacques Anouma et Augustin Senghor retirent leurs candidatures

211 0

Le Sénégalais Augustin Senghor et l’Ivoirien Jacques Anouma, tous deux candidats à la présidence  de la Confédération africaine de football dont l’élection se tiendra le 12 mars 2021 à Rabat, ont annoncé le retrait de leurs candidatures respectives au profit du milliardaire Sud-Africain Patrice Motsepe.

Le Sénégalais Augustin Senghor et l’Ivoirien Jacques Anouma ont annoncé le retrait de leurs candidatures respectives à l’élection du président de la Confédération africaine le 12 Mars 2021 à rabat au Maroc.

« Le retrait de ma candidature à la Présidence de la [Confédération africaine de football] (CAF) au profit d’un autre candidat ne sera pas partagé par tous pour des raisons diverses, j’en suis conscient. Mais j’estime que c’est une bonne décision, la bonne décision », a estimé le patron de la Fédération sénégalaise (FSF), Augustin Senghor ce vendredi 5 mars 2021 pour justifier son désistement. Dans un communiqué il a indiqué avoir « décidé d’accepter la proposition consensuelle qui nous a été soumise par la [Fédération internationale de football], le Maroc et l’Égypte, cela au nom de l’intérêt supérieur de l’unité du football africain ». Il fait ainsi allusion aux tractations qui se sont tenues fin février dernier à Rabat au Maroc durant lesquelles lui, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Mauritanien Ahmed Yahya ont été invités à se réunir derrière la candidature du Sud-africain Patrice Motsepe.

Quant à Jacques Anouma, c’est sur les antennes de la première chaine de la télévision nationale, RTI1 qu’il a annoncé le retrait de sa candidature. « J’ai décidé de renoncer à ma candidature », a déclaré l’ancien président de la Fédération ivoirienne de Football, invoquant, tout comme le Sénégalais, l’intérêt supérieur du football africain.

La réponse du Président sortant de la Caf, Ahmed Yahya, est attendue en marge de la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans prévue ce samedi 6 mars 2021 à Nouakchott en Mauritanie. Il en est autant pour le Mauritanien Ahmed Yahya. En tout état de cause, la tendance est à une candidature unique du Sud-africain Motsepe, propriétaire du club Mamelodi Sundowns. Il pourrait devenir le premier anglophone à diriger l’institution créée en 1957 et basée au Caire en Egypte.

La Fifa avec son Président Gianni Infantino nie toute ingérence dans le choix du prochain président de la Caf. Lors de sa récente tournée en Afrique, il a indiqué ce qui suit: « C’est un processus démocratique [à la CAF, Ndlr]. […] Ce n’est un secret pour personne que la CAF a traversé des moments difficiles récemment, c’était donc l’occasion de parler avec tout le monde pour essayer d’aider le football africain», a-t-il conclu.

 

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *