8-Mars 2021 au Burkina Faso : Les femmes appelées à s’approprier du numérique pour dynamiser leurs activités

295 0

Le Burkina Faso a célébré ce lundi 8-Mars 2021 la journée internationale de la femme. “Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives”, c’est sous ce thème qu’a été placée la 164e internationale des femmes au “Pays des Hommes intègres”.

Les femmes burkinabè ont été privées de leur célébration habituelle du 8-Mars 2021 à cause de la pandémie de Covid-19 qui a conduit à l’interdiction de grandes cérémonies, réunissant plus de personnes afin de contrer la propagation de la deuxième vague du virus.

À l’heure du numérique, cette pandémie a contraint les gens à travailler à distance. Suite à cette contrainte qui s’impose à tout le monde, les femmes du Burkina Faso ont choisi comme thème pour ce 8-Mars, “Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives“.

Laurence Marshall Ilboudo, ministre de la femme, a expliqué que l’objectif visé à travers ce thème est de faire la promotion auprès des femmes de l’utilisation des services financiers numériques.

Il s’agit spécifiquement de présenter aux femmes, les services financiers numériques disponibles ainsi que leurs avantages, et les inciter à utiliser les services financiers numériques dans leurs transactions courantes“, a-t-elle soutenu.

Également, la ministre de la femme a fait savoir que ce thème permettra de présenter aux femmes les possibilités et avantages qu’offre le e-commerce en cette période de crise sanitaire et sécuritaire que fait face le pays.

Sur le Covid-19, elle a appelé les femmes à femmes à apprendre à vivre avec la maladie du fait qu’elle réduit les déplacements au niveau national et international. “Elle nous impose une nouvelle manière d’organiser et de dynamiser nos activités commerciales. Il faut donc saisir les opportunités qu’offre le numérique et en particulier le commerce électronique pour une meilleure résilience de nos entreprises“, a-t-elle conseillé.

Les acquis

Faisant un bilan à mi-parcours du forum national des femmes tenu en 2020, Marshall Ilboudo a présenté quelques résultats. “En matière des constructions d’infrastructures au profit des femmes, des maisons de la femme et des centres de promotion féminine ont été identifiées pour être clôturées et équipées. Aussi, est-il prévu la construction de nouvelles maisons de la femme dans certaines communes. Le gouvernement travaille à mobiliser les ressources nécessaires“, a laissé entendre Marshall Ilboudo.

A ceci s’ajoutent des subventions au profit de 930 personnes handicapées vulnérables pour des activités génératrices de revenus dont 443 femmes. Aussi, en matière de renforcement des capacités, a ajouté la ministre, plus de 8 000 femmes ont été formées en transformation agro-alimentaire, gestion de groupements et de coopératives et en leadership féminin.

L’importance du numérique

Madame Sika Kaboré, épouse du Président du Faso, a salué les efforts consentis par le gouvernement pour l’amélioration des conditions socio-économiques des femmes burkinabè. Réagissant sur le thème choisi pour cette année, la première dame a souligné que les technologies de l’information et de la communication sont au cœur de la compétitivité des nations et des entreprises aujourd’hui.

Elles constituent le principal moteur d’atteinte des objectifs de développement durable. C’est pourquoi je salue la pertinence des actions menées par le Burkina Faso pour promouvoir ces technologies qui permettront d’impacter positivement, durablement de façon inclusive le développement de notre pays“, a-t-elle déclaré.

Selon les propos de Sika Kaboré, ces nouveaux services digitaux sont incontournables pour les femmes dans ce contexte marqué par la crise sécuritaire et sanitaire.

Willy SAGBE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *