8-Mars 2021 : Le covid-19 au cœur des échanges de l’inter comité des femmes des centrales syndicales

249 0

L’inter comité des centrales syndicales a célébré  la journée internationale de la femme, ce lundi 8 mars 2021, à Ouagadougou. Composé de plusieurs organisations elle a, cette année, placé la commémoration de cette journée  sous le thème « la pandémie du Covid-19 et l’entreprenariat féminin : défi et résilience ».

L’inter comité a commémoré la journée du 8-Mars 2021, sous le thème « la pandémie du Covid-19 et l’entreprenariat féminin : défi et résilience ». Cette cérémonie a  été un cadre pour ledit comité de se pencher sur les mesures barrières du Covid-19.

 « Si vous voyez qu’on a choisi le thème Covid-19, c’est parce que cette pandémie est inquiétante et d’actualité. Nous comptons par ce thème entrer en guerre sans paniquer, et surtout en assurant une veille citoyenne pour sauvegarder les emplois et les acquis malgré les impacts négatifs au plan économique et social », a expliqué la présidente du comité d’organisation, Gertrude Compaoré.

Elle  a affirmé que  les mesures barrières entreprises par le gouvernement sont venues aggraver la situation des femmes au Burkina Faso. « Il faut que nous les femmes nous nous réveillons pour faire face à cette situation. La fermeture des Yaars et marchés est venue freiner le secteur informel, un secteur beaucoup exploité par les femmes. Il faut que nous les femmes trouvons un moyen de sortir de cette situation », a-t-elle souhaité.

« …Il va falloir quitter le cadre des festivités et entrer dans une dynamique de réflexion et de formation des femmes ».

L’entreprenariat des femmes burkinabè et la question des droits de la femme  ont aussi été un point sur lequel les différentes organisations ont échangé au cours de la cérémonie. La  présidente du comité d’organisation  a laissé entendre que les femmes ont « beaucoup souffert du Covid-19 »  et il faut un cadre pour  les soutenir et former.

« Il va falloir quitter le cadre des festivités et entrer dans une dynamique de réflexion et formation des femmes qui ont vu leur petit commerce entravé par les mesures barrières  de la pandémie », a-t-elle ajouté.  

La  cérémonie a été organisée par l’inter comité des femmes des centrales syndicales qui est composé de plusieurs organisations. Il s’agit de la Conférence Générale Du Travail du Burkina (CGT-B), Conférence Nationale des Travailleurs Burkinabè(CNTB), Confédération Syndicale Burkinabè(CSB), Organisation Nationale des Syndicats libres(ONSL), etc.

Abdoul Gani Barry (Stagiaire)

Burkina 24

 

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *