8-Mars : Le message de l’ABBEF

322 0

Ceci est le message de l’Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) à l’occasion du 8-Mars.

La célébration de la 164ème journée internationale des droits des femmes, sous le thème « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : Défis et perspectives », nous offre l’opportunité de mettre le focus sur l’immense potentiel que constitue le numérique pour sortir les femmes de la pauvreté.

L’autonomisation économique de la femme, les services de santé sexuelle et reproductive de qualité, l’éducation de qualité, sont des droits auxquels les femmes du monde doivent avoir accès. Cela participe à la réalisation de la #GénérationEgalité que nous appelons de tous nos vœux.

La finance digitale constitue en effet l’un des moyens les plus usités pour les opérations par de nombreuses familles vulnérables, notamment les femmes dans leurs activités génératrices de revenus. Les opportunités qu’offre la finance digitale grâce à la téléphonie mobile sont immenses. Mais des défis demeurent quant à sa pleine appropriation par les femmes qui sont confrontées à de nombreux maux qui minent leur plein épanouissement.

Au nombre de ces défis, figurent l’accès des femmes aux services de santé sexuelle et reproductive de qualité notamment la planification familiale. En effet, la planification familiale est un puissant atout pour l’autonomisation de la femme en ce sens qu’elle lui permet d’espacer ses naissances, de choisir la taille de sa famille, tout en lui permettant d’avoir un meilleur état de santé propice à l’exercice de ses activités productives.

C’est pourquoi, notre association qui se positionne comme un partenaire de l’Etat dans sa politique sanitaire notamment l’accès à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité continuera à œuvrer pour assurer ce droit aux femmes et aux filles de ses zones d’intervention.

Alors que notre pays fait face au défi sécuritaire, nous devons plus que jamais garantir aux femmes leurs droits à la protection, à la santé et renforcer leur autonomisation économique et leur participation politique.  C’est le rôle des gouvernants en premier lieu certes, mais c’est aussi le rôle de chacun et chacune d’entre nous.

En cela, il faut saluer les efforts de l’Etat qui a mis en place des institutions financières pour faciliter l’accès des femmes aux crédits pour le développement de leurs activités génératrices de revenus.

Les défis restent certes importants pour accroître l’inclusion financière des femmes par le numérique, tout comme faire avancer leurs droits sexuels et reproductifs. C’est le sens de l’engagement que chacun doit jouer pour assurer la #GénérationEgalité.

Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes !

Bonne célébration du 08 mars 2021

Saibou KABORE

Président National

#GénérationEgalité   #IWD2020



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *