Burkina Faso : L’AEEMB présente son plan d’action annuel 2021

488 0

L’Association des Elèves et Etudiant Musulmans au Burkina (AEEMB) a dévoilé le plan d’action annuel 2021 de son comité exécutif national, ce mardi 9 Mars 2021, à Ouagadougou. Ce plan d’action est placé sous le thème « Défi de la mobilisation et de la formation des membres de l’AEEMB plus fort ».

A l’issue de son 18e congrès annuel, l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans au Burkina (AEEMB), a procédé à un remaniement de son comité exécutif et à l’adoption de son plan annuel 2021. À cet effet, elle a présenté ce mardi 9 mars 2021 ses actions.

Placé sous le thème « Défi de la mobilisation et de la formation des membres de l’AEEMB plus fort », ce plan d’action entend faire face aux défis de l’excellence dans la formation et la mobilisation des ressources humaines et financières, selon le président de l’association Adama Sawadogo.

 « Afin de parvenir à cela, plusieurs activités seront organisées cette année 2021 dont les plus grands seront la journée de la sœur musulmane, les séminaires provinciaux et formation Islamique du 03 au 07 Avril, les retraites académiques en juin, les colonies de vacance en juillet, la poursuite des projets sociaux déjà en cours », a-t-il énuméré.

Pour cette année, l’AEEMB a aussi procédé à la restructuration de ses organes exécutifs. Il s’agit, entre autres, de la subdivision du département en charge de la formation et de la culture en 2 départements, la subdivision du département de la communication pour prendre en compte le domaine du numérique, l’attribution du poste de deuxième vice-président à la gente féminine, etc.

« Le principe de la réconciliation nationale semble rencontrer l’assentiment du peuple Burkinabè… »

Au cours de cette rencontre, l’association s’est orientée sur les questions d’actualité du pays. Elle  a porté les débats sur les questions des attaques terroristes, le Covid-19, la réconciliation nationale et les élections du 22 novembre 2020.

 « Le principe de la réconciliation nationale semble rencontrer l’assentiment du peuple burkinabè. Les voies et les moyens pour y parvenir font l’objet de divergence », a relaté Adama Sawadogo au sujet de la réconciliation nationale. 

L’AEEMB est une structure qui œuvre pour la promotion de l’Islam en milieu scolaire et estudiantin. Son  plan d’action présenté ce jour a été adopté à l’issue de son 18e congrès, tenu du 27 au 29 décembre 2020.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24

 

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *