Rénovation du Stade du 4-Août : « Nous allons faire ce travail en suivant les règles de l’art »

437 0

Le ministre des sports et des loisirs (MSL) Marie Dominique André Nana a animé un point de presse sur la rénovation du Stade du 4-Août de Ouagadougou. Le 2 mars 2021, celui-ci avait été suspendu par la Confédération africaine de football (CAF) le jugeant inadapté aux normes internationales. Le ministre a promis que tout sera mis en œuvre pour mettre à la disposition des acteurs un stade répondant aux normes.

A la veille de cette conférence de presse, le lundi 9 mars 2021, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Lazare Banssé a annoncé la levée de la suspension du Stade du 4-Août de Ouagadougou. Cette décision permet aux Etalons de disputer le match retour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 contre le Soudan du Sud.

Cette rencontre était programmée pour se tenir le 29 mars 2021. « Si cette levée de suspension en réjouit plus d’un, il n’en demeure pas moins que la question de la normalisation du Stade du 4-Août est toujours d’actualité (…). C’est une bouffée d’oxygène, ça permet de  pouvoir jouer le match du 29 mars à Ouagadougou mais la procédure de rénovation suit son cours indépendamment de cette suspension », a fait savoir le ministre Marie Dominque André Nana.

Il a rappelé que la rénovation du Stade du 4-Août de Ouagadougou est un sujet évoqué depuis son prédécesseur Daouda Azoupiou. Mais, la rénovation du Stade du 4-Août de Ouagadougou se heurte à des questions de procédures. Malgré l’urgence, le ministre des sports et des loisirs suggère de prendre le temps qu’il faut pour mettre à la disposition des acteurs, une infrastructure de qualité.

Prisonnier de la qualité

« Il n’y a aucune précipitation. Nous allons faire ce travail en suivant les règles de l’art notamment dans la procédure financière et ensuite dans le suivi et le contrôle du travail de manière à ce que ce soit un ouvrage de qualité. Le challenge est de mettre le stade à une certaine hauteur pour permettre un déroulement des compétitions », a ajouté Dominique Nana.

Les procédures sont en cours, selon Dominique André Nana. Pour lui, il faut se donner les moyens de trouver la meilleure entreprise pour la réalisation de l’ouvrage afin qu’il réponde aux exigences de la CAF et de la FIFA. « Ça prendra le temps que ça prendra, mais l’important est qu’à la fin, il y ait satisfaction totale et que cette inquiétude quitte la tête des Burkinabè », insiste Nana qui dit ne pas être « prisonnier du temps » mais de la « qualité ».

En prévision de la CAN 2029 pour laquelle Burkina Faso veut se porter candidat, le ministre espère la construction d’infrastructures à cet effet. « Mon plus grand souhait est qu’on puisse construire six stades », a-t-il aussi affirmé.

Le reproche fait par la CAF au Stade du 4-Août de Ouagadougou pour sa suspension sont nombreuses. Il s’agit par exemple de la qualité de la pelouse, la nécessité d’un éclairage uniforme, la propreté des vestiaires avec au moins 25 places assisses, 15 sièges pour le banc de touche, l’absence de sièges numérotés, l’installation de caméras de surveillance, trois panneaux d’affichages, etc.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *