Burkina Faso : Hanhui accueille la 9e journée internationale de l’alimentation scolaire

370 0

Dans le cadre de la troisième phase de son projet “Beoog Biiga”, (l’enfant de demain en langue nationale mooré), l’ONG Catholic relief services (CRS) a choisi l’école primaire publique du village d’Hanhoui, située dans la commune rurale de Boussouma dans la région du Centre-Nord, pour commémorer la 9e édition de la journée internationale de l’alimentation scolaire célébrée ce 11 mars 2021.

“Manger pour sa santé” est le thème choisi pour commémorer la journée internationale de l’alimentation scolaire 2021. 

Carla Brown N’Diaye, Représentante Résidente de CRS au Burkina Faso

La représentante Résidente de Catholic relief services, Carla Brown N’Diaye, a laissé entendre que ce thème traduit les vertus d’une alimentation variée et équilibrée dans la préservation de la santé du corps et de l’esprit.

Elle a poursuivi que l’alimentation est la première des médecines. Carla Brown N’Diaye a salué les efforts qu’entreprend le gouvernement du Burkina Faso pour assurer à chaque enfant, un repas scolaire nutritif.

Le Catholic relief services s’inscrit dans cette dynamique à travers les projets Beoog Biiga et Faso Riibo , financés par le ministère américain de l’agriculture, ciblant plus 1000 écoles et préscolaires avec plus de 240 000 élèves pour la réduction de la faim en milieu scolaire dans toutes les provinces de la région du Centre-Nord“, a-t-elle ajouté.

Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’éducation nationale

Le choix de l’école primaire publique de Hanhoui s’explique par les initiatives locales développées autour de la cantine endogène. La Représentante Résidente de CRS s’est dite heureuse et souhaite que l’exemple de Hanhoui puisse inspirer les autres communautés et retenir l’attention du gouvernement.

Le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro a affirmé qu’une bonne nutrition est essentielle à une bonne santé, “toutes deux contribuent à l’efficacité de l’éducation“. Selon lui, il est important qu’une place de choix soit accordée à l’éducation nutritionnelle.

En effet, l’éducation nutritionnelle fournit aux personnes les connaissances, les aptitudes et la motivation nécessaires pour faire des choix judicieux de régime alimentaire et de mode de vie, posant ainsi des bases solides pour une vie saine et active“, a-t-il argumenté.

Le ministre a expliqué que l’école constitue la zone de développement naturel de l’éducation nutritionnelle et le cadre idéal pour encourager une alimentation saine.

Jardin scolaire de l’école primaire publique de Hanhoui

Pour le Pr Stanislas Ouaro, le thème de cette 9e édition de la journée internationale de l’alimentation scolaire est interpellateur. C’est ainsi qu’il a souligné que cette célébration doit être pour les parties prenantes de l’alimentation scolaire un temps de réflexion afin d’améliorer non seulement les acquis, mais aussi l’ensemble du processus visant à instaurer une alimentation digne de ce nom au profit des élèves.

Il a déclaré que le gouvernement continuera à s’investir avec l’accompagnement de ses partenaires pour fournir des repas scolaires nutritifs dans les structures éducatives du pays.

La représentante pays de CRS remettant symboliquement les vivres au ministre en charge de l’éducation nationale

Boukari Ouédraogo, directeur de cabinet du ministre en charge de l’agriculture, parrain de la cérémonie, a indiqué que les efforts que déploie le gouvernement à travers son  département visent à parvenir à l’automatisation alimentaire grâce à une production de qualité. “C’est en conjuguant nos efforts que nous parviendrons à la réalisation de cet objectif“, a-t-il estimé.

A noter que la représentante de CRS a remis symboliquement des vivres au ministre en charge de l’éducation nationale. Pour s’assurer que les vivres parviennent aux écoles, le ministre Ouaro a, à son tour remis des motos aux contrôleurs pour qu’ils fassent la ronde des écoles.

La cérémonie a connu la présence de personnalités de la région et au niveau national notamment Son Excellence le Larlé Naba Tigre, champion national de la nutrition.

En rappel, le projet Beoog Biiga 3 concerne les trois provinces que compte la région du Centre-Nord pour une période de quatre ans, avec plus de 2,000 de vivres (Boulgour, lentilles, farines de maïs, huile) distribuées chaque année dans les écoles de la région

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *