Musique au Burkina : Un single pour  encourager les FDS à redoubler d’effort

565 0

 Artiste et sergent de la police burkinabè, « Général Yak », à l’état civil Sourabié Yacouba, a présenté officiellement son premier single, ce jeudi 11 mars 2021 à Ouagadougou. Cette œuvre, titrée  « à nos soldats », est un mélange de  genre musical tradi-moderne. Elle est dédiée à l’encouragement des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) du Burkina.

C’est en 2019 que l’artiste burkinabè et  Sergent de police, Sourabié Yacouba alias Général Yak, s’est inscrit à l’Institut National de Formation Artistique et Culturelle (INAFAC), pour poursuivre sa passion. A l’issue de cette formation, ce jeudi 11 mars 2021, il a présenté son single « à nos soldats ».

La prestation de l’artiste a fait bouger beaucoup de personnes présentes à la sortie du single

Ce single, qui est un mélange traditionnel et moderne, est un soutien et un hommage rendu, tant aux soldats sur le front que ceux tombés sur le champ de bataille, selon le général Yak. « À nos soldats est venu d’une inspiration issue des difficultés sécuritaires que traverse notre nation. Vu ces difficultés, tout le monde essaie de soutenir d’une manière ou d’une autre. C’est vrai que je suis de ces Forces de Défense, mais en plus de cela, j’ai mon talent qui est ma voix et si je peux l’apporter à cette lutte, pourquoi m’en priver », a-t-il expliqué.

Cette œuvre,  en plus de l’accompagnement  des FDS à redoubler d’effort, est aussi un moyen pour panser les blessures et consoler les veuves et orphelins victimes de cette guerre. « Je pense qu’il  n’y a pas une famille au Burkina qui n’a pas son parent corps habillé à quelque part. Quand je partais au front, la peur que je lisais dans les yeux de mes proches m’a fait réaliser qu’eux aussi souffraient. C’est pourquoi, ce single vient par cette occasion consoler les veuves et orphelins et d’ailleurs toutes les familles du Burkina » a-t-il lancé.

« …la première fois que je l’ai écoutée, mes larmes ont failli couler d’ailleurs, j’ai même pleuré »

En ce qui concerne la chanson, le Général Yak  a affirmé qu’il constate déjà l’effet attendu en ce sens que plusieurs personnes  lui ont déjà fait un retour positif, notamment des membres de son entourage. « C’est touchant cette chanson. La première fois que je l’ai écoutée, mes larmes ont failli couler. D’ailleurs j’ai même pleuré », a déclaré Oumou Kaboré, tante de l’artiste venue le soutenir à l’occasion de la sortie de son single.

L’artiste est natif de la région des Cascades, plus précisément de Bérégadougou. Il a fait une partie de ses études à Bobo-Dioulasso jusqu’à l’entrée à l’école de police nationale en 2011. Après 06 ans de service, il décide de se lancer aussi dans la culture jusqu’à son inscription à l’INAFAC. C’est de là que le single a été composé et lancé. « Le général » a ajouté que la sortie d’un l’album serait en préparation.    

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24

 

  



Article similaire

A voir ce week-end à Ouagadougou

Posté par - 12 octobre 2012 0
Cette semaine encore, la capitale burkinabé vibrera culturellement. Des soirées  cinéma, en passant par les concerts musicaux, voici quelques suggestions…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *