Réconciliation nationale : le Ministre d’Etat obtient du soutien et des conseils du Dima de Boussouma

375 0

Ceci est un communiqué du ministre en charge de la réconciliation nationale relatif à une visite au Dima de Boussouma.

Le Ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale poursuit sa tournée de concertations avec les autorités coutumières. Ce jeudi 11 mars 2021, il a été reçu par le Dima (Roi) de Boussouma, Sa Majesté le NAABA SIGRI.

C’est en  présence de toutes les notabilités du Royaume de Boussouma que le Dima a reçu le ministre d’Etat Zéphirin DIABRE dans son palais. La rencontre a débuté par des prières et des bénédictions des religieux du Royaume.

Après un message de bienvenue prononcé par le ZOUKOG-NAABA du Boussouma, le Gouverneur de la Région du Centre-Nord, M. Casimir B. SEGUEDA, a décliné l’objet de la visite du ministre d’Etat : présenter la mission que le Chef de l’Etat lui a confiée, et demander des conseils, du soutien et des bénédictions.

Le ministre d’Etat Zéphirin DIABRE a, dans son message au Roi et aux notables, rappelé les catégories de problèmes de réconciliation et de vivre-ensemble auxquels notre pays est confronté.

« Aidez-nous à réussir notre mission », a-t-il demandé au Dima de Boussouma.

Dans une allocution lue par son Porte-parole, le Dima a souhaité la bienvenue au ministre d’Etat et à sa délégation dans la capitale du Boussouma. Il a salué la « priorisation de la Réconciliation nationale par les plus hautes autorités politiques de l’Etat », et le choix de Monsieur DIABRE comme catalyseur pour la cohésion sociale mise à mal par plein de péripéties.

« Le Dima de Boussouma pense que la Réconciliation doit rester un objectif, le couronnement d’un processus qui doit faire la part belle à l’apaisement des cœurs», a lu le Porte-parole du Roi.

Et pour y arriver, « les victimes et / ou les ayant-droits doivent savoir ce qui s’est passé », conseille le NAABA SIGRI.

Le Dima a par ailleurs loué l’approche prudente et graduelle du ministre d’Etat, faite d’écoute,  et a déconseillé toute précipitation.

Sa Majesté a également suggéré au ministre d’Etat de s’inspirer des mécanismes légués par nos valeureux devanciers qui ont fait leurs preuves dans la préservation de la paix et du vivre-ensemble au sein des communautés.

Le Dima a terminé son message en affirmant son soutien au ministre d’Etat pour la réussite de la mission que le président du Faso lui a confiée. En cela, il a promis que la chefferie traditionnelle et coutumière du Royaume de Boussouma jouera sa partition dans le processus de réconciliation nationale.

Boussouma, le 11 mars 2021

Le service de communication du ministre d’Etat



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *