Burkina Faso : Le CBAG marque un arrêt pour faire le bilan de ses activités

227 0

Le Conseil Burkinabè des Agences de Gardiennage (CBAG) a organisé ce jeudi 18 mars 2021, une cérémonie de présentation de vœux à tous ses collaborateurs et partenaires. Tenue à Ouagadougou,  cette rencontre a été une occasion pour les acteurs réunis de faire le bilan de leurs activités tout en se penchant sur les perspectives des années à venir.

Dans le but de la présentation de vœux à ses collaborateurs,  le Conseil Burkinabè des Agences de Gardiennage (CBAG) a organisé une cérémonie ce jeudi 18 mars 2021 à Ouagadougou.

La rencontre a été une occasion pour l’association de faire un bilan de ses activités de l’année écoulée. Il ressort de ce rapport un bilan taché par des difficultés causées par le Covid -19 et l’insécurité régnant dans le pays, selon Tasséré Ouédraogo, Secrétaire Général  du CBAG. « L’année 2020 a été marquée dans le domaine de la santé par la pandémie du covid-19 qui a induit le ralentissement de nos activités. Parallèlement, le domaine de la sécurité a aussi mis à rude épreuve toutes les activés que nous avons entreprises », a-t-il ajouté.

Il a affirmé que  tout n’a pas été que négatif en ce sens que, l’association a traversé vents et marées pour accomplir ses missions. « Malgré les difficultés enregistrées au cours de l’année écoulée, le CBAG a mené comme d’habitude plusieurs de ses activités à savoir les représentations, le traitement de courriers et la tenue effective des réunions de l’association » a-t-il déclaré.

Dramane Nignan, président sortant de l’association a, quant à lui, évoqué les actions qui n’ont pas pu être réglées au cours de son mandat écoulé.  «  J’ai dit en 2019 que je rêvais de signer la convention avant de m’en aller. Eh bien, à l’heure où je vous parle celle-ci peine et souffre des méandres et lourdeurs de la bureaucratie administrative », a-t-il  indiqué.

« … Je lance un appel aux autorités à faire avancer nos documents de convention… »

Tout en rappelant l’importance des agents de sécurité, il a aussi souhaité, comme perspective, que les documents non finalisés puissent être accélérés, pour le mieux-être de leurs agents. « Pour la suite je lance un appel aux autorités à faire avancer nos documents de convention, pour donner plus de liberté à nos agents. D’ailleurs j’appelle les agents à faire confiance aux employeurs, qu’ils sachent aussi que nous faisons tout pour régulariser les positions respectives de chacun », a-t-il insisté.

En rappel le CBAG est une association qui regroupe une quarantaine de sociétés et d’entreprises, exerçant légalement dans le secteur de la sécurité privée au Burkina Faso. Dramane Nignan est le président sortant de l’association. En raison de la pandémie, l’association n’a pas pu procéder au remaniement de son bureau. Chose qui ne va pas tarder, à écouter le président sortant.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *