70 ans du PMK au Burkina Faso : Le projet d’une université militaire est né

Le vendredi 19 mars 2021 a eu lieu la cérémonie officielle du jubilé de platine (70 ans)  du Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK). Présidé  par le  président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, chef suprême des Forces Armées Nationales, ce jubilé est placé sous le thème : «  Le Prytanée militaire de Kadiogo : 70 ans d’excellence au service du Burkina Faso et des pays amis d’Afrique ».

De 1951 à 2021,  le PMK, qui a pour vocation de former moralement et physiquement des cadres dynamiques conscients de leur devoir destinés à la carrière militaire par priorité, mais aussi à des carrières civiles, a formé plus de 3000 enfants de troupes.

Le président du Faso Chef suprême des Forces Armées Nationales devant le drapeau nationale pour l’exécution de l’hymne nationale.

Selon le ministre d’Etat, ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Moumina Chérif Sy, après 70 ans d’existence, il apparait nécessaire de faire le bilan des acquis et des insuffisances, mais surtout de lancer les bases d’une réflexion solide sur les perspectives et les défis dans un environnement complexe et changeant.

«Le projet d’université militaire devrait permettre de réinventer les forces armées nationales burkinabè dans la décennie à venir»

« Pépinière de la formation des hauts cadres, le PMK apparait comme un modèle d’investissement au capital humain qui a fait les preuves de son efficacité dans notre pays. En tant qu’école d’éducation, d’enseignement et de formation, le PMK a une contribution multidimensionnelle dans le développement socioéconomique du Burkina Faso et des pays amis », a-t-il affirmé.

Il a ajouté qu’au-delà des missions de défense, les formés   du PMK participent à la vie socio-économique du pays, ce, à travers le service de santé des armées, du génie militaire, de l’intendance militaire, de l’armée de l’air et de secours, la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers.

Il a, ainsi, recommandé la mise en place d’une école supérieure pour assurer la formation supérieure des enfants de troupes.

«Cette institution qui pourrait aussi offrir un débouché pour les lycées d’excellence créés par le Gouvernement, deviendra le vivier dans lequel les forces armées nationales puiseront les candidats pour les différentes écoles d’officiers d’active et spécialistes. Elle sera aussi un incubateur pour la  formation de nos cadres civils dans des domaines stratégiques. Le projet d’université militaire devrait permettre de réinventer les forces armées nationales burkinabè dans la décennie à venir », a-t-il déclaré.

Le commandant du PMK, le lieutenant-colonel Ismaël Diouari, soulignant  que depuis sa création,  le PMK a formé plus de 3600 enfants de troupes, a laissé entendre que ce 70e anniversaire constitue pour les enfants de troupes, une occasion de se retrouver et de poser des réflexions sur l’avenir de cette école.

Le commandant du PMK, le lieutenant-colonel Ismaël Diouari a souhaité le renforcement des infrastructures de l’école

« Si l’après PMK a toujours été un sujet majeur pour les enfants de troupes,  cette question se pose aujourd’hui avec davantage d’acuité, au regard de l’évolution du contexte sécuritaire et des besoins des Forces Armées Nationales en particulier et notre pays en général, en ressources humaines de qualité. C’est l’un des défis majeurs à moyen terme », a-t-il annoncé. Il  fonde l’espoir sur la concrétisation du  continuum pour permettre une exploitation optimale des dividendes de la formation au PMK. Il a  également souhaité le renforcement des  infrastructures de l’école.

Le président de l’Amicale des anciens enfants de troupes, Charles Aziz Thiombiano a, dans son mot fait un plaidoyer pour la mise en place de leur   siège. « La construction a commencé il y a quelques années  et se heurte aujourd’hui à l’indispensable question du nerf de la guerre, pour  sa poursuite, malgré l’appel à contribution individuelle qui a été lancé depuis septembre 2020 », a-t-il affirmé.

Le président de l’Amicale des anciens enfants de troupes, Charles Aziz Thiombiano demande le soutien du gouvernement pour la mise en place de leur siège

La cérémonie officielle de l’anniversaire des 70 ans d’existence du Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) a été présidée par le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré. Le chef suprême des armées a  assuré que le gouvernement mettra les moyens pour la mise en place d’une université. Il a également a assuré qu’il a prêté oreille attentive à la doléance de l’Amicale des anciens enfants de troupes. « Nous avons écouté leurs soucis. C’est d’avoir également un siège (…). Je voudrai dire que l’ensemble des préoccupations, nous allons les prendre en compte parce que nous avons le souci d’avoir une formation de qualité pour assurer l’avenir du Burkina Faso », a-t-il a lancé.

Au cours de cette cérémonie, le Chef de l’Etat a élevé le drapeau militaire du PMK, à la Dignité de Grand Officier de l’ordre de l’Etalon. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré entrain d’élever le drapeau militaire du PMK, à la Dignité de Grand Officier de l’ordre de l’Etalon. 

Egalement, treize personnes ont été distinguées dans 3 ordres. Il s’agit de 3 personnes dans  l’ordre de l’’Etalon, 2 dans l’ordre du Mérite et  8 dans l’ordre des Palmes Académiques. La cérémonie du jubilé de platine a été clôturée par un défilé de troupes, suivi d’un feu d’artifice.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page