Impôt sur le revenu foncier

Impôt sur le revenu foncier : Une opération de recensement fiscal lancée à Ouagadougou

339 0

La direction régionale des impôts du Centre a procédé au lancement d’une opération spéciale de recensement fiscal portant sur l’impôt sur le revenu foncier (IRF), ce mardi 23 mars 2021 à Ouagadougou. Cette opération se déroulera du 23 mars au 13 mai 2021 dans la seule ville de Ouagadougou.

La direction régionale des impôts du centre a entrepris d’organiser une opération de recensement portant sur l’impôt sur les revenus fonciers dans la ville de Ouagadougou allant du 23 mars au 13 mai 2021. Ceci, dans la dynamique de la mise en œuvre des dispositifs sur la segmentation des contribuables et en vue d’une bonne maîtrise du fichier des contribuables soumis à l’impôt sur le revenu foncier (IRF).

Le directeur régional des impôts du Centre, Hamed Nombré, a expliqué que ce recensement devrait  permettre de disposer d’un fichier exhaustif et actualisé des bailleurs et locataires. Egalement, « de faire établir des contrats de bail réguliers pour tous les locataires recensés et de faire renouveler tous les contrats de bail expirés », a-t-il ajouté.

Lire également 👉Impôts : La direction générale veut promouvoir le civisme fiscal

En plus, il a précisé que cette opération est une opportunité de communiquer avec les bailleurs et les locataires sur les fondements de l’impôt sur le revenu et leur obligation en la manière. En outre, le directeur régional des impôts du Centre a révélé qu’en 2020, l’IRF recouvré dans la ville de Ouagadougou était d’un milliard et l’objectif est d’atteindre 5 milliards de FCFA.

lancement d’une opération spéciale de recensement fiscal portant sur l’impôt sur le revenu foncier (IRF)
Lancement d’une opération spéciale de recensement fiscal portant sur l’impôt sur le revenu foncier (IRF)

De même, le Directeur général des impôts, Moumouni Lougué, a rappelé que cette opération a été déjà réalisée il y a environ une dizaine d’années  et que cette présente vise à mettre à jour le fichier.

« L’opportunité d’une telle initiative se situe tant aussi bien du côté de l’administration fiscale qu’au niveau des contribuables. Ainsi, elle permettra d’assurer une sécurité juridique des locataires et propriétaires immobiliers à travers l’établissement et l’enregistrement de contrats de bail, entre parties et vis-à-vis des tiers », a-t-il indiqué.

A l’écouter, l’immatriculation donnera une sécurité juridique au locataire et au bailleur. «Pour les professionnels, l’immatriculation permet d’assurer la déductibilité de la charge. Le code des impôts dispose que lorsqu’un contrat de bail n’est pas enregistré, les loyers que vous payez au propriétaire ne sont pas déductibles comme charge professionnelle », a-t-il souligné.

Par ailleurs, il a annoncé que prochainement, cette opération de recensement fiscal portant sur l’impôt sur le revenu foncier (IRF) sera réalisée dans la ville de Bobo-Dioulasso.  

Jules César KABORE et Hamadou DIALLO (Stagiaire)

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *