Paludisme et Maladie Tropicales Négligées au Sahel : L’OOAS organise un atelier de partage d’expériences

225 0

Ce Mercredi 24 Mars 2021 s’est tenue la cérémonie d’ouverture de l’atelier sur le partage d’expérience, de leçons apprises et des résultats des recherches effectuées  sur le Projet Paludisme et Maladie Tropicales Négligées au Sahel (P/MTN).

Durant deux (02) jours, les chercheurs en collaboration avec les membres de coordination des trois (03) pays à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger vont s’entretenir sur divers thématiques entrant dans le cadre de la lutte contre les MTN. Sous la coupe du Prof. Issiaka SOMBIE, Directeur Général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), l’objectif de cette rencontre est de faire un tour d’horizon sur les résultats des activités autour du projet, de procéder à un partage d’expériences mais aussi d’établir des perspectives d’avenir.

Lancé en 2016, le Projet Paludisme et Maladie Tropicales Négligées au Sahel (P/MTN) a contribué à diminuer significativement la morbidité et la mortalité liées au paludisme et aux MTN notée ces dernières années dans la région. L’innovation à travers la régionalisation des interventions avec un focus sur les zones transfrontalières des pays bénéficiaires, des stratégies de lutte contre les maladies cibles a grandement contribué à ces succès.

Au terme du projet le 31 mars 2021, 13 451 694 personnes ont été couvertes par la stratégie de Chimio prévention du Paludisme Saisonnier (CPS) dont 6 249 858 au Burkina Faso, 4 897 248 au Mali et 2 304 588 au Niger. Les filles/femmes représentaient 53,63% des personnes bénéficiaires. Par rapport aux Maladies tropicales Négligées, 21 895 107 personnes ont bénéficié des traitements contre la Filariose Lymphatique, 20 006 185 contre les geo-helminthiases, 26 955 879 contre les schistosomiases, 6 688 284 contre les trachomes et 4 148 809 contre les onchocercoses avec des taux de couvertures thérapeutiques moyennes de plus de 85%.

Par ailleurs près de 20 000 patients ont bénéficié gratuitement de chirurgies d’hydrocèles et près de 3000 de chirurgies de trichiasis trachomateux dans le cadre du projet.

Toutes ces interventions, ont permis l’atteinte de l’ensemble des objectifs de Développement du Projet (ODP),

Au terme de cet atelier les membres de l’OOAS attendent conjugués davantage leurs efforts en vue d’une meilleur pérennisation des acquis du projet.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *