Burkina Faso : Le froid et la climatisation au cœur d’un salon

L’Association des Professionnels et Acteurs du Froid et de la Climatisation (APFC), a procédé au lancement de la première édition du Salon International de la Climatisation et de la Réfrigération de Ouagadougou (SICRO) ce vendredi 26 mars 2021, à Ouagadougou. Ce rendez-vous placé sous le thème « froid, énergie renouvelable, efficacité énergétique dans la conservation des denrées alimentaires et produits pharmaceutiques », se déroulera du 26 au 28 mars 2021.

A l’issue de la journée mondiale du froid tenue le 26 juin 2019 à Ouagadougou, l’Association des Professionnels et Acteurs du Froid et de la Climatisation (APFC), en collaboration avec d’autres associations intervenant dans le froid et la climatisation, a formulé les vœux d’organiser un salon dédié audit secteur. Depuis ce vendredi 26 mars 2021, c’est chose faite. Les acteurs du domaine du froid et de la climatisation ont réalisé leur vœu en tenant la toute première édition du Salon International de la Climatisation et de la Réfrigération de Ouagadougou (SICRO).

Coupure du ruban

A travers ce salon, les professionnels veulent créer un cadre pour magnifier et promouvoir le secteur du froid et de la climatisation au Burkina Faso.  Selon le président de l’APFC, Elie Ouédraogo, l’idée du salon a germé depuis fort longtemps. «  Notre association a été créée en 2019. Dès sa création nous avons décidé de mettre en place un marché qui peut réunir tous les acteurs, les distributeurs, les centres de formation et tous ceux qui interviennent dans le domaine sur un seul site afin que tout le monde puisse comprendre l’importance de la chaîne du froid dans notre pays.  Ce salon c’est la concrétisation de ce souhait »,  a-t-il a expliqué.

Pour cette première édition, bon nombre d’activités sont au programme durant ces 3 jours. Il s’agit, entre autres, d’une exposition vente de matériels et équipements de froid dédiée au grand public et aux professionnels, l’organisation de panels sur la chaîne du froid sur les nouveaux fluides frigorigènes, sur les énergies renouvelables et l’analyse gratuite de la qualité du réfrigérant des véhicules.

L’initiative du présent salon a été saluée par les autorités. De l’avis de Boubacar Traoré, représentant du ministre en charge du commerce, cette rencontre est « un cadre  idéal » pour effectuer les meilleurs choix technico-économiques. Et ce, pour l’acquisition d’équipements et appareils du froid de qualité. « L’industrie du froid est au cœur du commerce international. Ainsi notre département ne peut que soutenir cette initiative », a-t-il déclaré.

Visite des stands

Du côté du ministère de l’environnement, la tenue de ce salon sonne comme une occasion pour les acteurs de réfléchir sur des alternatives afin d’éviter les émissions des gaz à effet de serre du domaine qui représentent environ 7,8% des émissions globales. Face à ce constat, le département de Siméon Sawadogo s’est mis à côté de l’APFC afin d’accompagner les acteurs à réussir leur évènement car pour eux, cette rencontre offre également l’occasion de réfléchir sur l’utilisation de nouveaux fluides frigorigènes qui ont de faibles impacts sur l’environnement.

Le Salon International de la Climatisation et de la Réfrigération de Ouagadougou (SICRO) est aussi un rendez-vous pour se pencher sur les questions énergétiques. A cet effet, le ministère de l’énergie estime « qu’il est important de placer l’efficacité énergétique » au cœur de l’utilisation  des équipements et des appareils de froid. A travers l’organisation du SICRO, l’APFC s’aligne avec le gouvernement. Et ce, afin de rendre l’accès à l’énergie universel et durable.

Basile SAMA avec Abdoul Gani BARRY et Hamadou DIALLO (stagiaires)

Burkina 24

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page