Charles Kaboré : « Ces 100 sélections, c’est le courage, le travail et l’abnégation »

187 0

Le capitaine Charles Kaboré a fêté ses 100 sélections avec les Etalons avec une qualification pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Malgré tout, le capitaine des Etalons depuis la CAN 2013 a faim de victoires. Il souhaite terminer en beauté à domicile face au Soudan du Sud.

« La qualification est acquise mais il reste un match contre le Soudan du Sud le lundi. Tous les matchs sont importants mais celui-là est particulier parce qu’il faut viser les chapeaux de poules pour ne pas se laisser dépasser par les évènements », a expliqué Charles Kaboré, présent à l’entraînement le vendredi 26 mars 2021. L’air déterminé le capitaine des Etalons se dit confiant pour la rencontre face au Soudan du Sud.

Après avoir disputé 100 matchs en sélection, Charles Kaboré dit avoir encore les jambes pour aider les Etalons à atteindre leur objectif. Pour lui, il s’agit d’un devoir patriotique. « Les 100 matchs, c’est pour un honneur d’avoir ces 100 sélections. Chaque année, il y a au moins sept matchs,  c’est vraiment incroyable. C’est grâce à vous tous. Les journalistes, les entraîneurs, le public, les anciens qui étaient là. Il y a bien d’autres grands joueurs qui sont passés avant moi qui pouvaient avoir cette chance mais c’est ma chance à moi. Je suis vraiment heureux », assure Charles Kaboré.

« C’est une chance »

Le natif de Bobo-Dioulasso reconnaît que son parcours n’a pas été un long fleuve tranquille. Mais, le capitaine retient son dévouement pour les Etalons : « Ce qu’il faut retenir dans ces 100 sélections, c’est le travail, l’abnégation, le courage parce qu’il y a eu des hauts et des bas, de mauvais résultats, de bons, de très bons moments. Le football est ainsi. Je rends grâce  à Dieu parce que je ne me suis pas blessé  gravement depuis le début de ma carrière. C’est une chance. Il y a des joueurs qui ont eu l’opportunité plus que moi mais qui ont eu des blessures. Ce n’est pas évident ».

Le milieu de terrain des Etalons vice-champion d’Afrique en 2013, médaillé de bronze en 2017,  avait déjà tenté de quitter la sélection en 2017. Convaincu par l’ancien président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Sita Sangaré, il était revenu sur sa décision. Mais, l’ancien joueur de l’AS SONABEL et de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) semble penser à raccrocher bientôt.

« Il y a une bonne génération »

« Il faut prendre les matchs au jour le jour parce que je commence à me fatiguer mentalement, moralement. Il y a beaucoup de choses qui se passent, que ce soit sur le terrain ou en dehors du terrain. Mais en dehors du terrain c’est encore plus difficile d’être capitaine. Mais je suis content  d’être capitaine de cette équipe. Il y a une bonne génération qui est en train de monter, de très bons joueurs avec beaucoup de qualités. On peut compter sur le Burkina dans les années à venir », a ajouté Charles Kaboré, le visage rempli d’espoir. Mais, Charles Kaboré ne tranche pas sur le sujet quand on évoque la possibilité de disputer les éliminatoires de la Coupe du monde au mois de juin prochain.

« J’avais parlé avec le coach par rapport à la Coupe du monde. Pour l’objectif était de me qualifier pour la CAN. C’était le premier objectif que j’ai eu avec le coach : se qualifier pour la Coupe d’Afrique. Par rapport à la Coupe du monde, on va voir avec le coach parce que ce n’était pas dans mes plans », a conclu Charles Kaboré.

Il espère être en forme et au rendez-vous ce lundi 29 mars 2021 pour offrir au public, un beau match même celui-ci se joue à huis clos.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *