Lutte contre la sècheresse dans le Sahel : « L’Epi d’Or » du CILSS décerné à Yacouba Sawadogo

213 0

Depuis le 26 mars 2021, Yacouba Sawadogo est Ambassadeur du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS). Le CILSS a, en effet, décerné, « l’Epi d’Or » au Prix Nobel alternatif 2018. Le « Champion de la Terre 2020 » des Nations Unies reçoit ainsi la plus haute distinction de l’institution. L’octogénaire est considéré comme celui qui incarne au mieux l’esprit de la résilience et de l’adaptation propre aux Sahéliens.

Yacouba Sawadogo, Prix Nobel Alternatif 2018 et Champion de la Terre 2020 des Nations Unies, a été décoré par le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), le 26 mars 2021.

Pour son combat contre l’avancée du désert dans le Nord du Burkina Faso, le désormais Ambassadeur du CILSS accumule les récompenses sur son tableau de distinctions. Vient couronner tous ses efforts, l’insigne de « l’Epi d’Or », la plus haute distinction du CILSS, « leader dans la lutte contre la désertification ».

Au cours d’une cérémonie officielle organisée à Ouagadougou, Yacouba Sawadogo a reçu une médaille, un trophée et une attestation. Selon le Secrétaire exécutif du CILSS, Dr Abdoulaye Mohamadou, l’engagement à la protection de l’environnement de Yacouba Sawadogo, s’inscrit dans le mandat du CILSS « Un autre Sahel est possible ».

Mention spéciale aux femmes vivant en milieu rural…

Le « vieux » Yacouba Sawadogo, a opérationnalisé, dit-il, cette vision du comité à son échelle en s’illustrant comme un champion dans la lutte contre la désertification et les effets du changement climatique.

Le bénéficiaire a, quant à lui, témoigné sa gratitude aux autorités du Burkina Faso en général, et au CILSS en particulier pour cette énième marque de reconnaissance. Yacouba Sawadogo a tenu à faire une mention spéciale aux femmes vivant en milieu rural pour leur rôle de mères, et surtout leur contribution dans la lutte contre la désertification.

Le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo, a, une fois de plus, salué les mérites du « Champion de la terre » et souhaité que son combat inspire d’autres personnes. « Si les moyens sont donnés aux Sahéliens, ils transformeront le Sahel pour atteindre la sécurité alimentaire et surtout répondre aux besoins des populations », a-t-il affirmé.

L’homme qui convertit des terres infertiles en forêts

Le Conseiller spécial du Président du Faso, chargé des questions politiques et diplomatiques, Louis Armand Ouali, a félicité le nouvel Ambassadeur du CILSS en tant qu’un modèle achevé et un Sahélien qui incarne l’esprit de la résilience et de l’adaptation propre aux siens.

A travers les pratiques du Zaï, des demi-lunes, des diguettes, des cordons pierreux, des fosses fumières, etc., Yacouba Sawadogo a réussi à convertir des terres infertiles en forêts. Il a été révélé au monde entier en 2018, lorsqu’il a été sacré lauréat du prestigieux  Prix Nobel  Alternatif en Suède.

Il a collecté, depuis lors, plusieurs autres médailles de renommée internationale, régionale et nationale. « Champion de la Terre 2020 » des Nations Unies, « l’homme qui arrêta le désert » a été décoré plusieurs fois par l’Etat burkinabè, avant ce sacre du CILSS.



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *