14e  édition du jeu concours Kouka : Le REN-LAC récompense les lauréats

407 0

Le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) a organisé une cérémonie de remise de prix aux lauréats de la 14e  édition du jeu concours KOUKA (n°19), ce samedi 27 mars 2021, à Ouagadougou. Au total 26 jeunes scolaires ont été récompensés.

Dans le cadre de ses activités traditionnelles de sensibilisation des jeunes scolaires, le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) a initié une cérémonie ce samedi 27 mars 2021 pour récompenser les lauréats de la 14e  édition du jeu concours de la bande dessinée KOUKA (n°19).

Ce sont au total 26 jeunes scolaires du primaire, du post-primaire et du secondaire tous âgés de moins de 17 ans qui ont vu leur mérite récompensé. EA cette édition, ils étaient au départ 1 119 scolaires venus de 6 régions du Burkina Faso, dont 368  du post-primaire et  secondaire et 746 du primaire. Après délibération du jury,  26 élèves âgés de 10 à 17 ans  ont été récompensés, soit 13 du post-primaire et primaire et 13 du secondaire.

« Nous entendons inculquer les valeurs civiques aux jeunes »

Le REN-LAC, à travers cette initiative, entend contribuer de manière  « ludique », à la formation citoyenne de la jeunesse scolaire. Selon le secrétaire exécutif du réseau, Sagado Nacanabo, l’objectif du jeu est  de véhiculer des messages d’actualité pour inciter les élèves, dès leur jeune âge, à inculquer des valeurs allant à l’encontre de la corruption.

«  Nous entendons inculquer les valeurs civiques aux jeunes. Par-là, nous pensons qu’en leur inculquant ces valeurs en grandissant, ils pourront devenir des acteurs de changement, en s’attaquant à la corruption », a déclaré Issouf Paré.

Le premier prix du niveau primaire est revenu à Imane Ouédraogo, âgé de 10 ans de la région du Nord, de  l’école saint Alain, en classe de CM2, avec une note de 19/20. Elle  repart avec une somme de 170 000  FCFA, un vélo et bien d’autres prix en nature.

Imane Ouédraogo, de la région du Nord, de  l’école saint Alain, en classe de CM2 est la première. Elle a eu une note de 19/20

Quant à celui du secondaire et post-primaire, le premier prix est revenu à Yasmine Diabi Cassamba âgée de 12 ans, de la classe de 5e  en provenance de la région du Centre Ouest, de l’école sainte Cécile, avec une note de 16/20. Elle empoche aussi la somme de 170 000 et bien d’autres présents en nature.

Imane Ouédraogo a  dédié ce prix à sa famille, particulièrement à sa maman. « C’est grâce aux résumés que faisait ma maman sur la bande dessinée, que j’ai pu obtenir ce prix. Merci à elle », a-t-elle exprimé.

Il faut noter que la bande dessinée KOUKA n°19, qui a fait l’objet du concours, s’inscrit dans la continuité du refus de la corruption sur les questions foncières du REN-LAC. «C’est aussi l’occasion pour nous d’interpeller le nouveau gouvernement à faire preuve de diligence dans la mise en œuvre de ses recommandations en procédant à la retraite des parcelles illégalement attribuées et en engageant  des poursuites judiciaires… », a conclu le secrétaire exécutif.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *