Burkina Faso : L’AUF organise un hackathon au profit des jeunes femmes

123 0

En marge de ses activités entrant dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la francophonie, l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) organise un hackathon du 27 au 28 mars 2021 à Ouagadougou au profit des jeunes femmes informaticiennes et d’autres profils.

Femmes et innovations francophones“, c’est autour de ce thème que s’articule cette activité qui accueille plus de dix-huit jeunes femmes qui vont bénéficier d’une formation en informatique de la part de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

À l’issue de ces deux jours de programmation, les participantes seront soumises à un marathon de code afin de coder une solution et trouver un produit pour répondre à un problème précis, selon ce qu’a confié le directeur du campus numérique francophone, Théophile Ouangrawa.

Théophile Ouangrawa, directeur du centre universitaire francophone

“C’est un hackathon, une programmation de compétition de différentes équipes à l’issue de laquelle  les meilleures seront retenues et primées, et les produits seront valorisés“, a-t-il expliqué. Il a souligné que cette activité vient répondre aux attentes des étudiants et aux défis liés à l’employabilité des jeunes.

Selon Théophile Ouangrawa, cette session sera aussi un cadre d’échange à travers lequel on présentera aux participantes les opportunités qu’offre l’agence universitaire de la francophonie mais que beaucoup ignorent.

Les participantes dans la salle de formation avant le top départ

L’agence universitaire de la francophonie va dérouler d’ici la fin de 2021 un grand projet, la mise en œuvre d’un centre dédié à l’employabilité des jeunes et accompagnement. Tous ce que nous avons comme action en amont de l’entrepreneuriat. C’est un nouveau dispositif qui va voir bientôt le jour“, a-t-il informé.

Ce centre, selon Théophile Ouangrawa permettra aux jeunes de mûrir leurs projets et d’en tirer profit. Il a appelé les participantes à s’appliquer, car, a-t-il poursuivi, c’est un challenge et les innovations proposées seront portées par l’AUF comme relai auprès des partenaires.

Il faut rappeler que les apprenantes sont appelées à créer des sites internet et des applications mobiles qu’elles proposeront en équipe et les meilleurs projets seront primés et valorisés.

Willy SAGBE 

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *