Burkina Faso : L’Union Nationale des Rugga veut rompre avec certains clichés

L’Union Nationale des Rugga du Burkina (UNRB) a tenu sa première conférence de presse le samedi 27 mars 2021 à Ouagadougou. Cet événement a été une occasion pour l’UNRB de  clarifier sa position, à travers  la connaissance de son identité réelle et ses activités afin de mettre fin aux préjugés.

Pour rompre avec certains clichés qui tendent à confiner le Rugga dans les seules profondeurs de la brousse en tant que grand berger, l’Union Nationale des Rugga du Burkina (UNRB) veut clarifier sa position. Le Rugga, qui signifie  chef des bergers, veut aller au-delà  de ce concept.

Cette structure a plusieurs objectifs dont  le renforcement des capacités, la contribution à la sécurité et le développement d’un réseau dense de Communication des éleveurs.

Selon le vice-président Fulgence Idani, le Rugga est aussi un leader d’éleveurs pasteurs, porteur de valeurs, qui est engagé et  capable de faciliter, d’animer les dynamiques d’intégration socio-économique et socio-culturelle. Il sécurise aussi  et fait davantage la promotion de la visibilité des valeurs positives du pastoralisme.

Selon le vice-président, cette organisation est nécessaire au regard des multiples problèmes qui existent. « Jouer le rôle d’ambassadeur. Vous dire là où il faut passer, où il y a de l’eau ou des maladies d’animaux. D’où le rôle important de coordination du  Rugga », a-t-il déclaré, ajoutant que l’accès à l’organisation  est conditionné par la fonction d’éleveur.

Il a lancé par ailleurs un appel à tous les partenaires étatiques et non étatiques au soutien de  l’UNRB pour  l’atteinte de son objectif.

L’Union Nationale des Rugga du Burkina  (UNRB) est une organisation  créée en  juillet 2016 à Fada N’Gourma et est  héritière de l’Association Rouga, Solidarité et Elevage créée en 2004.

L’organisation défend l’intérêt des éleveurs pasteurs sur toute l’étendue du territoire. Elle accompagne la sécurité à travers le partage d’information et la sensibilisation des populations de sorte à lutter contre l’extrémisme dans les villes du Burkina et environnants.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page