Bertrand Traoré renouvelle son geste de solidarité à des enfants en détresse

647 0

Le footballeur burkinabè Bertrand Traoré a apporté des vivres à des enfants en détresse de  l’Hôtel maternel de Ouagadougou. L’objectif pour le sociétaire de Aston Villa est de marquer sa solidarité avec ces enfants en situation de détresse.

Bertrand Traoré espère, à travers son geste, soulager les enfants en situation de détresse

C’est devenu une tradition pour l’international footballeur burkinabè Bertrand Traoré. Lorsqu’il est en séjour au Burkina Faso ou en regroupement avec les Etalons, Bertrand Traoré en profite pour mener des actions humanitaires.

En marge du dernier match contre le Soudan du Sud prévu le lundi 29 mars 2021, le natif de Bobo-Dioulasso n’a pas dérogé à la règle. Il est allé cette fois, accompagné de ses ainés Alain Traoré, Charles Kaboré, Issoufou Dayo mais aussi sa maman, apporter du réconfort à des enfants en détresse de l’Hôtel maternel de Ouagadougou.

Ce don est composé de sacs de riz, du spaghetti, de l’huile, du lait, du savon, des seaux, du matériel hygiénique. A l’occasion, les enfants du centre ont livré un match de football sous le regard admiratif de Bertrand Traoré. 

Le joueur a bénéficié de l’accompagnement de l’artiste musicienne Maï Lingani qui a offert à ces enfants en situation difficile une prestation musicale.

Le directeur de l’Hôtel maternel de Ouagadougou,  Salifou Younga affichait des sourires de soulagement et de satisfaction après ce don. « C’est une joie pour nous de recevoir un de nos frères qui est revenu de très loin puisqu’il évolue en Angleterre. Il est venu les mains chargées. C’est vraiment un soutien qu’il apporte à notre maison pour prendre en charge les enfants privés de famille », a affirmé, l’air visiblement satisfait Salifou Younga.

Bertrand Traoré a assisté à une partie de football livrée par les enfants

Egalement orphelin, Bertrand Traoré dit éprouvé de l’empathie pour ces enfants en situation de détresse. « Ce qui me motive, c’est une fierté de me voir, de voir quelqu’un qu’ils voient à la télé et qui vient leur rendre visite, c’est une bonne chose. Pouvoir apporter quelques cadeaux pour eux, c’est un sentiment de plaisir pour moi. A chaque fois que je viens au Burkina, que ce soit pour l’équipe nationale ou en vacances, on essaie avec la Fondation Bertrand Traoré de voir ce qu’on peut apporter de plus à ces enfants », a affirmé Bertrand Traoré. Pour lui, il s’agit « d’apporter notre soutien à ceux qui s’occupent d’eux. Si on peut tous envoyer notre petite contribution, cela va aider à faire grandir ces enfants ».

«  Le plus important, c’est le geste »

En toute humilité Bertrand Traoré refuse de dévoiler le montant de ses dons. « Le plus important ce n’est pas la somme qu’on a  dépensée, c’est surtout le geste », a fait savoir Bertrand Traoré. Celui-ci dit continuer ces actions tant qu’il aura les moyens de le faire.

L’Hôtel maternel de Ouagadougou est un centre créé en 2007 qui relève du ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille et de l’action humanitaire. Son objectif est  de recevoir les enfants privés de famille, les enfants abandonnés, les orphelins et aussi des filles mineures en grossesse. Depuis sa création, le centre a reçu plus de 3500 enfants. Ces enfants au nombre 72 (36 femmes et 36 enfants) sont âgés de zéro à 16 ans.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *