Commerce et industrie au Burkina Faso : Les acteurs dressent le bilan des activités réalisées en 2020

174 0

Le ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat tient sa première session ordinaire du conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) au titre de l’année en cours ce lundi 29 mars 2021 à Ouagadougou.

Harouna Kaboré, ministre en charge du commerce

C’est le premier conseil d’administration du secteur ministériel du ministère en charge du commerce. Cet exercice s’articule sur trois points. Il s’agit notamment, de l’examen du bilan de la mise en œuvre de la tranche annuelle 2020 du plan d’actions prioritaire 2020-2022, l’examen et la validation de l’état d’exécution du plan de travail annuel 2020, et enfin l’examen et la validation des performances des structures du ministère au cours de l’année écoulée.

Pour ce qui est du bilan, le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré a fait noter que le taux d’exécution physique global du plan d’actions prioritaires en 2020 est de retour 80,33%, soit une baisse de 5,37 points comparativement à 2019.

S’agissant du plan de travail annuel, il enregistre un taux d’exécution de 74,78 % contre 75,20 % en 2019, soit un léger recul de 0,42 point de pourcentage”, note Harouna Kaboré.

En ce qui concerne la performance globale de son département, le ministre du commerce a indiqué qu’elle se situe à 64,55 % en 2020 contre 63,06 % en 2019.

Une performance qu’a saluée le premier responsable du commerce burkinabè, qui selon ses dires a permis d’enregistrer plusieurs acquis. Parmi ces acquis, il a cité, entre autres, l’opérationnalisation du dispositif de création d’entreprise en ligne, la labellisation du Faso dan fani, du chapeau de Saponé, du beurre de karité et du koko donda.

Les acteurs de l’industrie, du commerce et de l’artisanat en plein CASEM

Il y a aussi le lancement officiel du projet d’appui à la mise en place du centre national d’appui à la transformation artisanale et celui du programme régional de facilitation des échanges en Afrique de l’Ouest.

“De ce constat, il faut reconnaître que si malgré la conjoncture difficile, nous avons pu engranger des résultats satisfaisants, c’est surtout grâce à la résilience dont nous avons su faire preuve et je voudrais à cet effet vous adresser mes vives félicitations pour l’abnégation au travail sans cesse renouvelée“, a-t-il commenté.

En termes de perspectives, Harouna Kaboré a révélé que son département continuera à travailler pour accompagner les petites et moyennes entreprises pour qu’elles accèdent au financement. Également, son ministère travaillera à la certification des produits afin de rassurer les consommateurs.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *